mardi 12 février 2008

Les enfants sont-ils de droite ?



D'une ignorance crasse qui tourne très vite au racisme, développant un humour basé sur l’humiliation du plus faible, obsédés par le besoin de posséder plus que son prochain, et plus généralement animés d’une soif de domination des autres incommensurable, respectueux des règles par peur de la punition, c’est-à-dire hyper-réactifs au bâton et à la carotte, partageant une notion du mérite centrée sur eux-mêmes, bref sensiblement individualistes : s’il est une raison valable de ne pas accorder le droit de vote aux enfants, c’est bien parce qu’ils sont de droite.

Partager avec leurs frères et sœurs et leurs copains, ça les emmerde, mais petit à petit, à force de punitions, ils comprennent que c’est dans leur intérêt.

A douze ans, ils lisent Robin des Bois et s’aperçoivent que c’est marrant de faire chier les riches.

A l’adolescence, ils apprennent par oui-dire les notions de solidarité, d’inégalités sociales, de compte en banque débiteur. Aussitôt pris d’un remords tenace, ils singent avec précision ce qu’ils croient être la gauche afin qu’on ne les démasque pas.

A l’âge adulte, certains s’instruisent, voyagent, fréquentent d’autres milieux sociaux, et finissent pas acquérir un début de sagesse. Les autres entament une carrière prometteuse pour réaliser le rêve qu’ils faisaient quand ils étaient enfant.

Les premiers voient que d’autres ont beaucoup plus de chance qu’eux dans la vie sans avoir rien fait pour cela.
Les seconds prennent pour modèle ceux qui ont beaucoup plus de chance qu’eux dans la vie, et partent du principe qu’ils le méritent.
Les centristes sont complètement paumés et pensent qu’un jour l’avenir leur donnera raison. Ils auront alors tout le temps de comprendre à propos de quoi.

S’en suit le bordel qu’on connaît, et la nostalgie de cette période faste où on était bien quand on était des enfants décomplexés.

8 commentaires:

Karl a dit…

ce soir, je colle une droite à mes enfants ... vaut mieux faire dans le préventif, non ?

Jean-Pierre Martin a dit…

Je te conseille de diviser pour régner ; pour cela, donne des ordres arbitraires ou contradictoires.

Ensuite, supprime-leur leurs acquis sociaux.

Enfin, choisis une tête de turc, et fais-le payer pour les autres.

En principe, tu devrais voir ton autorité restaurée.

Christine a dit…

J'l'ai déjà écrit chez Swâmi, j'adoooore. Pas ce billet là, mais tous les autres que j'ai lus. Dans "j'aime ma boîte". Mes collègues me demandent pourquoi je rigole ;-)) Mention spécial pour le placard !

Voilà qui ne va pas augmenter ma productivité !

Jean-Pierre Martin a dit…

@christine

"Voilà qui ne va pas augmenter ma productivité !"

Merci pour cet encouragement à continuer !

ti_cyrano a dit…

Il est vrai que les débuts de nos petits Bravepatriotes s'annoncent généralement prometteurs. Pour les questions d'intendance et de lever de nuit voir avec Madame, après tout ce sont ses gosses, qu'elle assume.

Hélas, l'influence pernicieuse d'une idéologie post-soixantehuitarde et le laxisme d'une éducation ne donnant plus tout son sens à la valeur travail n'en finit plus de gâter leur développement futur.

Ce qu'il leur faudrait, c'est une bonne guerre. On y travaille.

bose a dit…

Je sais pas pourquoi, mais j'adore ce blog !

manu(Constantin) a dit…

Hallu-cinant !
Vous saviez que si je n'étais pas un mec bien et moral de gauche, je vous ferais un procès :
http://constantin.tchatcheblog.com/6158329/blog-article-l-enfant-est-il-de-droite.aspx
...
Dingue tout ça.

Jean-Pierre Martin a dit…

Ah ben merde !

Mes respects. Je vous reverse l'intégralité de mes copyright pour ce sujet.

Mais comme quoi, il y a sûrement un fond de vérité à tout ça...

Et le pire, c'est que non seulement ils sont de droite, mais en plus la majorité est pédophile !