vendredi 29 février 2008

Coup de gueule


Marre...tout simplement marre...ce sentiment d'injustice qui vous prend subitement et qui vous donne des envies de vengeance...

Marre de subir encore et toujours, d'être toujours le laissé-pour-compte du système, celui qui paye, celui qui trime, celui qui supporte le poids de la solidarité nationale.


C'est le sentiment qui m'anime ce matin après avoir été une nouvelle fois sollicité, que dis-je harcelé, dans le métro par un mendiant. J'ai dû réprimer ma colère, ma rage pour ne pas lui crier de me laisser un peu en paix...


Je gagne bien ma vie...mais je le mérite. Je ne suis pas une vache à lait, un distributeur automatique de monnaie que viendraient piller impunément les impôts, les pauvres, les associations caritatives...triple peine, mais pas triple paie.

J'ai une âme...et elle souffre.

4 commentaires:

Jean-Pierre Martin a dit…

Témoignage poignant. Vous avez, raison, Monsieur Bernard, il faut briser un tabou : c'est pas normal que ce soient toujours les riches qui payent !

Christine a dit…

Avez-vous essayé de vous parfumer au Malodore ?

Patrick a dit…

"Je gagne bien ma vie...mais je le mérite". Le mendiant, lui, mérite un coup de gueule. Chacun selon son mérite, au fond.

Anonyme a dit…

Cher Mr Bernard, en théorie ça devrait pas s'arranger.
faudra s'attendre à ce qu'il y ait de + en + de mendiant.
Une solution peut etre, augmenter d'avantage leur persecution, leur eloignement en dehors de l'anneau de centre ville.
Vive la police Mr Bernard.

Ludo