mardi 26 février 2008

A bouffer du foin...


Depuis le "casse toi alors, pauvre con", les analystes de tout poil tentent de comprendre la réaction de notre président. Tout y est passé, des graves problèmes psychologiques qui l'affecteraient à une stratégie politique qui consisterait à "parler comme le peuple" (quelle insulte pour le peuple!).
Pour prendre du recul, il convient de se tourner vers le passé et d'analyser les réactions de nos anciens présidents dans de telles circonstances (puisque, rappelons le à nos amis ministres et députés UMP, ce genre de situation n'a rien d'inédit et peut parfois être plus violente).
A un passant qui lui criait "Mort aux cons", le général de Gaulle avait posément répliqué "Vaste programme".
Quand François Mitterand entendait sur son passage des "Mitterand, fous le camp!", il assénait un "Rime pauvre".
Enfin à un manifestant qui le traitait de "connard", Jacques Chirac avait répondu "Enchanté, moi c'est Chirac".
La comparaison avec des précédents pas si lointains donne à réfléchir sur le fameux style présidentiel.
Et si tout simplement Nicolas Sarkozy manquait cruellement d'humour, de répartie, était complètement inculte et pour tout dire un peu limité?

3 commentaires:

Rêve d'Eté a dit…

"Et si tout simplement Nicolas Sarkozy manquait cruellement d'humour, de répartie, était complètement inculte et pour tout dire un peu limité?"
Effectivement, je crois que l'on peut, a minima, dire ça... un peu limité...
Immense soupir !!!!!!!

Benoît de Saint-André a dit…

Paradoxe du Nicolas : comment quelqu'un de limité peut-il, à ce point, n'avoir aucune limite ?

Anonyme a dit…

Pour la mémoire du défunt homme : Mitterrand prend deux T et deux R !