vendredi 24 octobre 2008

Penser avec son cul, c'est possible

Ne vous y trompez pas, ceci est bien le visage de Frédéric Lefebvre


La dernière série de déjections mentales de Frédéric Lefebvre est de la même consistance que les précédentes, sauf que cette fois-ci, il a montré son tout nouveau trou du cul à la caméra.

C'est en effet avec le jeune Benjamin Lancar, la toute dernière tête à claques de l'UMP, que Frédéric Lefebvre s'est présenté, avec son rire communicatif et sa bonne humeur légendaire, aux journalistes de l'Express, pour produire le communiqué suivant :

L'UMP est un parti révolutionnaire


Choisis ton camp, camarade !


La stupeur qui s'est emparée de l'assistance à ce moment-là est indescriptible. Quelle explication peut-on donner à cette scène improbable ?

Peut-être ont-ils concocté un sketche, afin de faire jeune, de dérider la politique. Cette hypothèse est bien vite écartée, aucun élément réellement comique ne venant appuyer cette thèse. Peut-être n'ont-ils pas vu que la caméra tournait et se sont abandonné à leur fantasme en s'imaginant dans la peau d'un Jean-Marc Rouillan, l'espace d'un instant. Peu probable pour des professionnels de la communication.

Mais alors, de quel cerveau malade a pu sortir de telles âneries ? Ou plutôt, sont-elles vraiment issues d'un cerveau ?

On aurait tendance à pencher vers cette piste : Frédéric Lefebvre ne penserait pas avec son cerveau. En revanche, il possèderait un trou de balles surproductif :




Soulignons l'abnégation du camarade Bonnet, qui a ramassé à la pelle quelques unes de ses grosses commissions les plus fumantes :

* L'anéantissement des 35 heures ? "Enfin la liberté !"
* Le centre de rétention de Vincennes disparaît sous les flammes ? les coupables sont les défenseurs des sans-papiers.
* Le bouclier fiscal ? il profite aux plus modestes.
* Grâce au fichier Edvige, les informations sont "mieux protégées".


Le think tank de l'UMP


Mais aussi :
* Supprimer la publicité, c'est sauver France Télévisions
* L'AFP ne publie pas le dernier produit des organes dérangés de Frédéric Lefebvre ? L'AFP est partisane et son engagement politique intolérable.


Quelqu'un a dû marcher dans une idée de Frédéric Lefebvre, c'est insoutenable


Ca vient peut-être de là, cet arrière-goût que laisse chacun des discours de Nicolas Sarkozy, cet irrépressible besoin d'aérer la pièce à chaque déclaration officielle de l'UMP. Cette nausée qui reste.

Tout s'explique.

15 commentaires:

emcee a dit…

Avant, on les reconnaissait aux bruits de bottes. Désormais, on les reconnaîtra aux bruits de ch*ottes.
O tempora O mores!

celeste a dit…

en Italie on dit "avere la faccia come il culo"
ce qui est aussi une définition de berlusco

oui, les jeunes de l'UMP révolutionnaires, c'est ça détourner les mots, banaliser;
à ce jeu là ils sont d'une perversité absolue!

ils veulent tout nous prendre, même la révolution..

ils n'y arriveront pas:
"il pueblo, unido..."

Aka 75 a dit…

C'est le "mouvement des populaires de la révolution". On a les référence qu'on peu.

Président-Maréchal lancar, sacrée référence.

Le Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) est un parti politique de République démocratique du Congo, fondé le 20 mai 1967 par Joseph-Désiré Mobutu. Parti unique dont tous les Congolais (ou Zaïrois) étaient membres de droit et ce dès leur naissance, il devint l'instrument exclusif et légitime de la vie politique, économique et sociale du pays. L'idéologie qui l'anime est le Mobutisme, littéralement "la pensée, les enseignements et les actes du président-fondateur du MPR". Derrière cette façade idéologique, le MPR a permis à Mobutu et sa "famille" de monopoliser le pouvoir politique tout en encadrant strictement la population.

http://mange-ta-soupe.over-blog.com/

Grand Fakir Ali a dit…

"armée, machine de guerre, porte-flingue, pistolet, M 60, balles, ordre de marche, guillotine, M 16, armes ..." la guerre sociale est déclarée.
Un sourire niais, deux, trois vannes bidons et hop là que je t'embrouille.
La vérité c'est qu'ils tirent déjà dans le tas.

BONOBO a dit…

Ce Lefebvre une horreur ce type.
Quand il parle ,avec ces grimaces de mépris,il pince des narines,il tord légerement le nez,il remonte légerement la commissure des lèvres d'un air de dégout.
La derniere fois qu'il est passé a la télé,il avait ce même mépris,ce sentiment que les autres puent.
Comment un crasseux pareil n'a t il pas pris un bourre pif?
Personne ne le contredit,il passe a Fr3 et parle de faire de la casse et le personnel de la télé ne dit rien.
Voilà ce qu'il a dit ce peigne -...
Evidemment qu'il faudra réorganiser France Télévisions", a poursuivi le député des Hauts-de-Seine critiquant le fait que France 2 et France 3 envoient des équipes de tournage "de quatre personnes" là "où vous avez normalement une ou deux personnes dans les autres télévisions". Quand "on vient vous interviewer pour le 13H00 puis pour le 20H00, que France 3 vient vous interviewer pour le 19H00 et que vous dites trois fois la même chose avec trois équipes différentes de quatre personnes, il y a un problème",

GwenN a dit…

Révolution, révolution, révolution, je répèterais ce mot pour plus qu'aucun être humain n'ait envie de bouger son cul de devant la télé en l'entendant...
Ils vident tout de sens.
Des formules, des banalisations, des contre sens.
Je t'embrouille pour pouvoir te faire les poches, et le cerveaux !

Ga(i)elle a dit…

Moi je crois que leur arme ultime c'est la nausée... Rien que de voir ce pauvre jeune homme enthousiaste secouer sa tête dans tous les sens pour ponctuer ses mots j'avais le mal de mer... Bouark !

PS : du relâchement, Monsieur Martin, on se désolidarise du gouvernement ? Comme dirait Fred à Omar : "Ouh attention, tu vas avoir des problèmes, toi !"

Anonyme a dit…

Quand on les regarde bien en coupant le son, et qu'on repasse les images une seconde fois avec le son, on se rend assez bien compte combien ces pauvres gens sont en souffrance.

On dirait des noyés qui paniqués essaieraient de noyer les pompiers qui viendraient les aider.

Soignons les plutôt que des les étêter.

Anonyme a dit…

Si tout ce qui se produit actuellement et ses consequences desastreuses a venir ne debouche pas, dans les prochaines mois sur l eclatement d une revolution, ce n est pas seulement desesperer de la democratie, mais tout simplement du genre humain!!

Olivier B. a dit…

Merci pour cet instant de purs fous rires, partagées à l'heure du petit déjeuner avec Rire, justement !
Quel phénomène, l'olibrius au sourire grimaçant figé sur sa tête de nœud ! Et cette phrase de Lebvre : "Mes balles, c'est des idées". Et clapclapclap spécial enfin à la photo légendée. Manque juste une précision : celui qui a marché sur une idée de FL l'a-t-il fait du pied gauche ?

GwenN a dit…

ga(i)elle, je penses qu'il feinte pour attirer des gauchistes du PS et leur montrer ensuite la vrai foie de l'ultra-libéralisme.

Sinon en y réfléchissant bien, un think-tank, c'est la traduction anglaise de fosse sceptique, non ?

Anonyme a dit…

A mon avis ce n'est pas en chiant sur ces gens là que vous les combattrez efficacement.
Une fois de plus il passe à l'offensive, et vous vous en offensé ?

Ils sont révolutionnaires certes mais tout contre elle.

Lisez le document du site cité, cela vaut le détour.
"Et nous irons encore plus loin !" nous disent-ils, et ça je veux bien les croire.

Merci pour cette info.

ps
A première vue je serais tenté de dire que l'UMP se pro-situationnise...

vieil anar a dit…

Cher JPM, je trouve que vous avez la dent plutôt dure, envers ces braves petits soldats de l'Union Méritante de Proximité, on vous a connu plus bienveillant!
Car enfin, à défaut d'autre chose il faut bien reconnaitre qu'ils se "bougent" e't occupent un espace pôlitique étrangement déserté par la soi disant opposition étrangement aphone!

En même temps, soit ils sont très dangereux, soit ils sont absolument inoffensifs; je pencherais pour la 2ème proposition!

Setebos a dit…

Ahahah, la vache, je croyais que l'affiche sur le RSA c'était un gag, alors j'ai vérifié, mais...

Oh mon dieu !

Mais qui a passé le cerveau de ces malheureux au mixer quand ils avaient trois ans ?

cultive ton jardin a dit…

Il me semble qu'avec le verbatim de la vidéo, tu aurais pu faire le contraire de ce que tu fais d'habitude: nous faire croire (presque) jusqu'au bout que c'est un pastiche, puis nous faire la surprise, hé non, c'est du vrai!

Parce que franchement, je sais pas si tu dois en être flatté ou vexé, mais c'est du très bon JPM, un vrai plagiat!