lundi 20 octobre 2008

Ouverture de la chasse à l’arabe

Une tradition qui ne date pas d'hier


C'est parti ! C’est traditionnellement le 17 octobre que, tous les ans depuis près de cinquante ans, la chasse à l’arabe est l’occasion pour des milliers d’adeptes de se réunir dans la joie et la bonne humeur pour partager du bon temps, et des valeurs bien de chez nous.

A Daube-en-Grossois, Marcel, 51 ans, agriculteur, nous raconte le jour de l’ouverture : « Moi, vous savez, je fais ça en amateur, pour le plaisir. Et puis ça permet de retrouver les copains, tous les ans, et de faire des bonnes bouffes. […] D’abord on fait un lâcher d’arabes la veille, et le lendemain on commence la battue dans la région, avec des porte-voix. Pour les effrayer, on crie des slogans du FN, de l’UMP, ou on fait semblant de gueuler en allemand. »

Une battue exécutée en main de maître


Avant tout une question de savoir-faire, le sérieux n’entrave pas pour autant la rigolade entre bons copains :
« L’autre jour, Robert il a pris le porte-voix et il a imité le cri du médine, comme y disent, pour les attirer. On s’est fendus la gueule. »

Pour certains, c'est plus qu'un métier, c'est une vocation


Ces pratiques sont évidemment sujet à polémique de la part des associations bien-pensantes qui prétendent, depuis leurs bureaux, mieux connaître la nature. Tradition ou modernité, un débat qui traverse les époques. Mais Marcel revendique justement ce droit à la tradition, en différenciant les « bons » et les « mauvais » chasseurs, et assume son rôle écologique :
« Vous savez, nous on n’est pas des viandards. On est pas d’accord, par exemple quand on voit certains qui chassent en dehors des périodes ouvertes, où qui tirent à tort et à travers, au risque même de provoquer des accidents.[…] Nous, on n’est pas racistes, on aime les arabes, ils sont nécessaires à l’écosystème. Simplement, quand il y en a trop, on régule, on est un peu des écolos en fait. », ajoute-t-il d’un rire généreux.


Certaines espèces protégées, comme le dictateur lybien, sont absolument interdites de chasse


L’arabe n’est pas la seule espèce à être la cible privilégiée des chasseurs. En bordure de ville, il n’est pas rare d’apercevoir également des roumains sauvages, qu’on appelle scientifiquement les « Rroms ». Selon les chasseurs, ils seraient bien plus nuisibles que les arabes, car ils dévastent parfois les cultures, quand ils ne mettent pas à sac les décharges municipales d’où ils tirent parfois leur nourriture. On se souvient notamment de ce maire UMP en Alsace, soucieux d’écologie, qui avait mis le feu à leur habitat.

La raréfaction des ressources naturelles menacent certaines espèces, à tel point qu'il n'est pas rare de croiser un Rrom en plein centre ville


Plus urbains, on rencontre souvent une autre espèce très prisée des chasseurs, les Noirs. A Montfermeil, petite commune du nord de Paris réputée pour son abondance, une capture a été filmée. Mais cela n'a pas été de tout repos pour les chasseurs : il a fallu en effet toute une garnison de 76 professionnels armés jusqu’au dents pour venir à bout de la jeune proie.
« Il était au moins large comme ça », relate Kevin, un jeune chasseur de 18 ans pas peu fier, écartant les bras pour illustrer son récit. « On a vérifié, c’était bien un mâle, ça s’est sûr ! », ajoute-t-il avec malice.

Contrairement à l’idée reçue, ces pratiques sont très bien encadrées par la loi. Tous les ans, le Ministre de l’Immigration et de la Chasse, Brice Hortefeux, redéfinit les quotas avec le Président de la République. Cette année, une harmonisation européenne est envisagée, sous l’impulsion de la France, l’Italie et l’Autriche, les trois champions européens, et une rencontre au sommet est organisée à Vichy, sympathique bourgade du centre de la France qui a connu ses heures de gloire dans les années quarante.
« Avant tout, nous sommes des passionnés, et nous aimons faire partager notre passion. », se confie le ministre fasciste italien. « Mais nous devons définir très précisément des quotas, pour ne pas laisser faire n’importe quoi ».


La chasse à l'arabe est une tradition européenne


Le Ministre français a par ailleurs réagi à l’incident qui s’est déroulé ce week-end près d’un entrepôt d'étrangers, alors qu’une femme s’est immolée en signe de protestation :
« C’est un coup médiatique parfaitement réussi, mais pas très fair-play, et la gauche doit prendre ses responsabilités après cet évènement. Ce genre d’opération kamikaze nous renforce dans notre conviction. »

De nombreux militants s’opposent farouchement à ce projet européen qui, selon eux, ne tient pas compte des spécificités locales. L’association « Trois millions d’amis » milite pour l’égalité des droits entre arabes et être humains :
« Nous savons que nous tenons une position un peu extrême, mais c’est avant tout pour marquer les esprits et ouvrir le débat. », reconnaît une jeune militante.

En plus de la diffusion et de la pédagogie, cette association organise également des actions. Elle a permis notamment la réintroduction d’un couple d’arabes d’Algérie dans un petit village des pyrénées, où cette espèce était très présente il y a des centaines d’années de cela, jusqu’à leur quasi-extinction aujourd’hui. Les habitants ont accueilli assez froidement le projet. Le groupe UMP d’opposition à la mairie socialiste de la ville, ne cache pas son exaspération :
« Nous, a priori on veut bien, mais pourquoi justement chez nous ? C’est comme les déchets nucléaires. On n’en veut pas. Et puis, on a peur pour nos troupeaux de moutons. Il faudra pas s’étonner s’il y a des problèmes. »


La dernière fois, ça n'avait pas fonctionné


Malgré les grincements, la réintroduction semble pour l’instant s’être bien déroulée. Il paraîtrait même qu’une petite progéniture verra le jour au printemps, signe que le couple se sent bien dans son environnement.

Une bien belle histoire qui ne fait que commencer.

36 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent ! Là t'as enfoncé Swift...

J'ai fait l'article inverse:

Mimile, mode d'emploi...

dominique a dit…

Sainte Marie Madeleine !!!!! Doux Jesus !!!!
Et pourtant Mon Dieu que ça fait du bien ce rire nerveux en lieu et place des larmes de rage nécessaires !

Anonyme a dit…

Article partisan.

Christine a dit…

Et on ne parle pas assez du fait que les noirs et les arabes ont leur chance dans cette chasse et que les chasseurs sont toujours en danger.

Dans l'article que tu cites sur la capture à Montfermeil on peut lire :

La vidéo que révèle Rue89 montre deux policiers frappant à quatre reprises le jeune homme menotté, qui tombe au sol. Des témoignages recueillis sur place laissent à penser que les actes de violence commis par les policiers ont été beaucoup plus nombreux hors caméra.

Au final, il n'y a pas de blessé grave. Un policier, blessé à la main, a écopé d'un mois d'interruption temporaire de travail. Abdoulaye Fofana a eu deux jours et sa mère six jours. Le policier a porté plainte ; l'avocat de la famille Fofana en déposera six différentes lundi.

Anonyme a dit…

Après la bataille du chameau quelqu'un dit à Ali qui se lamentait du carnage , "comment peux tu regretter ceux qui voulaient te réduire à l'état ou ils sont maintenant ?"
L'option zéro guerre zéro mort parait avoir été laissé de coté par l'armée ennemie opérant derriere une manifestation civile NON AUTORISEE sur le terrain de l'adversaire ......

Anonyme a dit…

Je vous l'avis dit le mimile est un Shadock en pire, qui aime faire voyager autrui (que ça soit par voie fluviale ou en Charter...), c'est lus fort que lui, une compulsion...

Anonyme a dit…

appeler les habitants d'Afrique du Nord des " arabes" est déjà un symptôme du racisme et de l'ignorance... Avez-vous ouvert un livre d' histoire de cette région, avez-vous déjà entendu parler des Berbères ? de Massinissa, Jugurtha, La Kahéna ? au lieu d'aboyer " zarabe, zarabe, zarabes

Gontrand de Trélas a dit…

Je suis d'accord avec anonyme, il est vrai que vous pourriez faire preuve d'une certaine rigueur sémantique lorsque vous rédigez un article de fond comme celui ci.

Jean-Pierre Martin a dit…

Cher anonyme, je trouve que vous avez une fâcheuse tendance à monopoliser la parole, et de plus, vous vous contredites.
Revenez quand vous aurez les idées plus claires.

Kabyle a dit…

anonyme , par définition est...anonyme...donc quiconque, n'importe qui
Moi je n'ai laissé qu'un seul message sur l'identité Bérbère,, Africaine, Méditerranéenne , universelle ( mais ni arabe, ni islamique) des habitants d'Afrique du Nord !!!

ferial a dit…

Il est terrible ce billet Mr Martin mais il est tres révélateur de l'état de déréliction dans lequel se trouve notre pays.

Anonyme a dit…

Attention : "contredisez" ou "contredîtes", mais pas "contredites".

Un anonyme qui écrit pour la première fois.

Anonyme a dit…

PS j'oubliais, à part ça, bravo ! Très bien vu.

Anonyme qui a écrit le message précédent.

Jean-Pierre Martin a dit…

Ah, vous revoilà ! Et bien écoutez, je trouve que vous vous débrouillez très bien, pour quelqu'un qui écrit pour la première fois.

yelrah a dit…

Attention : "contredisez" ou "contredîtes", mais pas "contredites".
Intervention des plus pertinante et surement la pensée la plus profonde exprimée sur ce fil.

Jean-Pierre Martin a dit…

Mr Kabyle, je crois que vous êtes en train de me persuader. J'ai lu un livre d'histoire hier soir, de Jacques Marseille, donc je suis maintenant au courant.
Et je crois qu'effectivement il eut été plus judicieux d'utiliser le terme générique de "bougnoule", qui engloberait les dénominations sus-citées.

Blueberry a dit…

Je trouve que cette chasse ne donne pas beaucoup de résultats.

Jean-Pierre Martin a dit…

Intéressant. Développez, je vous prie.

littlehorn a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
littlehorn a dit…

Très intéressant comme post. Pour une autre réaction UMP très rafraîchissante, voir cet extrait d'un article du Nord Littoral.

Je pense qu'il faut aller plus loin que le racisme pour s'expliquer la politique actuelle. Il y a une certaine idée parmi une grande partie de la population que nous possédons le pays, et que nous pouvons donc décider de qui y réside. Le fait même que l'Etat donne des autorisations de résidence fait naître/renforce cette conception. On ne pouvait que s'attendre à un serrement de vis dans des temps difficiles comme aujourd'hui. Le racisme serait donc, à mon avis, plutôt la cerise que le gâteau.

La même conception est appliquée dans les blogs et les commentaires. Vous êtes le propriétaire, donc vous possédez ce qui est écrit, et vous êtes responsables, vous, si un internaute laisse un message, par exemple, antisémite. Vous avez le droit de censurer ce que vous voulez, et le devoir de censurer ce qui est hors la loi. Mais avec cette conception, il est évident que des abus auront lieu.

Jean-Pierre Martin a dit…

Pardon, mais le rapprochement "l'Etat, vous voyez, c'est comme un blog, y a des règles", euh comment dire poliment : c'est n'importe quoi.

echomedia a dit…

si j'ai bien compris pour ne pas etre ciblé par les officines (antiracistes) vous avez trouvé comme sinonyme de youpin ou bougnoule "mimile" ?
Les arguments de l'article par ailleurs sont largement démenti par les impressions statistiques qui ressortent de l'étude de la population pénitentiaire depuis les accords d'évian

Gaëlle a dit…

Monsieur Martin ? Je vous aime. Voulez-vous ne pas m'épouser ?

Jean-Pierre Martin a dit…

Si c'est une non-demande en mariage, alors j'accepte.

Jean-Pierre Martin a dit…

@echomedia : statistiquement, il y a 100% d'étrangers dans les centres de rétention.
Par ailleurs, il n'y a dans cet article aucun argument.

@littlehorn : c'est qui "nous" ?

littlehorn a dit…

Nous, c'est ce qui est considéré comme le peuple par les racistes.

Grand Fakir Ali a dit…

Comme Joseph Merrick, alias elephant man, j'ai envie de crier:
"Je ne suis pas un animal, je suis un être humain!"
Alors tu sais ce qu'il te dit le bougnoule ... bravo pour cet article.

Jean-Pierre Martin a dit…

@littlehorn :
Toute la question est là : de savoir qui est ce "nous", ce peuple.
Après, l'histoire de possession, ou de propriété, c'est assez subjectif.
Je suis d'accord que ça n'est pas central dans la politique du gouvernement, mais c'est tout de même l'un des rouages, cela rentre dans une certaine logique colonialiste.
Il est d'ailleurs assez "amusant" de constater que le racisme et la xénophobie français s'expriment surtout envers les personnes issues des anciennes colonies.

Christine a dit…

Il est d'ailleurs assez "amusant" de constater que le racisme et la xénophobie français s'expriment surtout envers les personnes issues des anciennes colonies.

On n'observe pourtant aucun racisme anti-québécois...

Anonyme a dit…

de la pertinence de l'usage de l'adverbe "surtout"...

echomedia a dit…

Le glissement de la littérature dans le matériel idéologique ne doit pas faire illusion : des excolonisés peuvent devenir des colonisateurs flanqués de légions de dupes .
La décolonisation des esprits sera t elle un diner de gala ?
nous le souhaitons tous ?

emcee a dit…

Eh bien, je vois qu'il y a dans ce coin des partisans de la purification du troupeau. Ca fait plaisir de voir que la France "évolue dans le bon sens", comme dit notre mètre à penser.

Ah, et puis, à propos de chasse, tirez-la, tant que vous êtes dedans.

JML a dit…

S'il n'y a pas de racisme anti-québecquois, c'est que l'écrasante majorité de québecquois (et les seuls qu'on voit) ne sont pas des colonisés mais des colonisateurs.

Non ?

vieil anar a dit…

La chasse aux immigrés sans titre de séjour est souvent beaucoup plus dangereuse que la chasse aux régularisés ou mêm aux natifs de seconde ou troisième génération, en effet les distinctions sont parfois difficiles à établir entre ces différents gibiers!

Les appeler par leur prénom n'est pas toujours suffisant,Mustapha, Youssef...etc! Certains font la sourde oreille! On n'a pas toujours le temps de vérifier, mais bien sur on n'utilise pas d'armes à feu, donc les risques sont à peu près nuls...!

Merci Mr Martin!

Fabienne a dit…

Monsieur Jean-Pierre Martin, que j'ai eu l'honneur de rencontrer, je vous ture mon chapeau ! Votre style est bien un peu spécial, mais quelle classe !

echomedia a dit…

Swift concluait sur le double tranchant de l'arme du mensonge .
L'autochtonophobie des officines qui noient les consciences sous un tsunami de propagande proxénete est bien enrobée sous l'immédiateté de l'émotion , la chasse à la pocahontas qui caractérise l'immigration de masse depuis les accords d'évian a pour effet adventice à moyen terme le camp d'extinction pour les autochtones . Bien sur si à la place de cet incantation à aimer les étrangers , l'écologie libidinale la plus élémentaire avait opté pour le bonheur d'aimer les étrangeres ( des blondes avec de beaux seins , pourquoi pas ) ce débat n'aurait pas lieu d'etre !