lundi 13 octobre 2008

Nicolas Sarkozy renonce à extrader Jean Moulin

Le président Nicolas Sarkozy a renoncé à faire appliquer le décret autorisant l'extradition de l'ancien terroriste Jean Moulin vers l'Allemagne.




Arrêté le 21 juin 1943, Jean Moulin est accusé d'être le chef d'une vaste organisation secrète soutenue par les communistes, visant à renverser le Régime de Vichy par la lutte armée. Par ailleurs, son réseau clandestin aurait perpétré un certain nombre d'attentats mettant en péril les intérêts supérieurs de l'Allemagne. Le 8 juillet 1943, son extradition est ordonnée afin qu'il puisse être interrogé par les autorités allemandes. Mais alors qu'il a pris place à bord du train qui l'emmène vers Berlin, son transfert est annulé.


La décision du chef de l'Etat est justifiée par des "raisons humanitaires". En effet, depuis 1943, date à laquelle Jean Moulin s'est réfugié au Père Lachaise, son état s'est considérablement détérioré. Les proches et soutiens de l'ancien terroriste avaient exigé de Nicolas Sarkozy l'application d'une clause humanitaire prévue par la convention d'extradition franco-allemande de 1933.

C'est ici que l'ex-terroriste vivait reclus depuis 44 ans


C'est par la bouche de Carla-Bruni Sarkozy que Jean Moulin a appris la bonne nouvelle. En compagnie de sa soeur, elle s'est rendue ce dimanche au Panthéon au chevet de Max. " La situation était devenue intolérable, dangereuse" s'est indigné la première dame de France. "On ne pouvait pas se permettre de laisser sa dépouille partir vers l'Allemagne. Dieu seul sait dans quel état ils nous auraient rendu ses cendres". Mais c’est "à la pugnacité" de sa soeur Valeria, qui "tout au long de ces deux derniers mois a fréquemment parlé de ce sujet avec mon mari", qu’elle attribue le rôle "d’alerte" joué auprès du Président.


C'est donc bien l'humanisme de la belle-famille du président qui a permis de sauver Jean Moulin.

1 commentaire:

cultive ton jardin a dit…

Je ne dirai qu'un mot:

CHAPEAU!