lundi 22 septembre 2008

Oui à la GUERRE !

Ce qu'il faut pour la croissance, c'est une bonne guerre.


Globalement, à l’UMPS, on est tous d’accord. Mais, on est en démocratie, alors on discute, on argumente, on relève des points importants. On ne va quand même pas priver la France d’un débat sur un sujet pareil.

Alors on vote au Parlement. C’est un endroit assez classe, il y a un bar, et puis on est entre potes, malgré deux trois cocos mais ils sont assez sages. On se raconte encore l’Algérie, on se dit qu’on est bien obligé c’est le monde musulman, on va quand même pas passer pour des couilles molles devant les bougnoules.

Evidemment, depuis 2001, on s’est pas tellement répandus sur le sujet. Ca me fait marrer, quand je pense que les trois quarts des Français savaient même pas qu’ils étaient dans un pays en guerre ! Les cons. Enfin bref.

La France qui ne veut pas travailler est généralement celle qui est contre la guerre ou contre la constitution européenne.


Alors on pose la question gentiment pour les électeurs, ok vous le saviez pas, mais maintenant qu’on vous le dit qu’on y est, on va pas se barrer comme ça quand même ? Et puis songez aux dix victimes de la semaine dernière, vous allez pas me dire qu’ils sont morts pour rien ? Hein ?

Et puis y a un truc que vous oubliez, vous les droidelomistes, c’est le vide sécuritaire. Si vous faites pas la guerre, et bien automatiquement ça crée un vide sécuritaire, et vous savez bien que la nature n’aime pas ça, le vide. Donc vous, vous êtes là, les bras ballants, à gober les mouches et en cinq minutes, pfffffffrou ! Le vide que vous aviez laissé, par pure négligence, il est rempli par de la saloperie islamiste. Eh ouais, ça sert à ça la guerre préventive, c’est un peu comme si tu karcherisais tes chiottes. Tu vois ce que je veux dire, quoi.

Un exemple de vide sécuritaire à Villiers-le-bel


Mais bon, y a l’histoire de la démocratie toussa, il faut débattre c’est la loi. Bien, de quelle couleur doit-on choisir la tenue des militaires, camouflage vert ou gris ? Et puis une fois qu'on a débattu, on vote.

Dans une Démocratie, il y a toujours une part qui vote non, une part qui vote oui. Sinon, ça serait plus une démocratie. Au final, l’important, c’est que les plus nombreux disent oui.

Alors nous, dans la faction PS, comme on est moins nombreux on dit non. Mais attention hein :
« Le sens de notre vote ne sera pas un vote contre la présence française en Afghanistan. »

Faudrait pas nous prendre pour des soixante-huitards non plus.

8 commentaires:

yelrah a dit…

PS, c'est Petit Scrotum non ?

Christine a dit…

Cette présentation d'une réelle position de gauche est scandaleuse et de parti pris ! Le PS n'est PAS à droite, l'article du Monde est clair : le PS veut une meilleure répartition des responsabilités au sein de la coalition (autogestion donc), la relance d'un dialogue politique en Afghanistan (démocratie donc), un calendrier des objectifs (planification donc).

Le PS est une fois plus à l'avant-garde de la gauche, mais de la gauche responsable pas de la gauche kikritiketout.

Anonyme a dit…

Le ps à gauche ? à gauche de quoi ? comme dans tourner à gauche ? être gauche ? gauchemard ?

Mort de rire, sérieux.

Jean-Pierre Martin a dit…

Comme dans go, Charlie !

Anonyme a dit…

precision sur le bar: y'a pas la TVA à acquitter...

emcee a dit…

Eh bien, moi, je suis d'accord avec Christine. Le PS s'oppose de toutes ses forces à l'UMP: il veut bien qu'on y aille, en Afghanistan, pour défendre les libertés, mais pas faire n'importe quoi. L'UMP qui est à droite dit oui, le PS dit non, donc le PS est à gauche. C'est clair, non?
Et les uns et les autres, moi, je dis qu'ils ont bien raison de ne pas se préoccuper des 62% de Français qui sont contre l'engagement de la France en Afghanistan: si on les écoutait, faudrait abandonner la planète aux terroristes!

PS: quelqu'un sait ce que compte faire Jack Lang?

Tahar, coeur de lyon a dit…

'si on les écoutait, faudrait abandonner la planète aux terroristes'

Ben voyons, c'est vrai il faut que la France prenne sa part du gâteau comme lors de la première guerre du golf où elle n'a même pas eu le droit aux miettes.
Et puis pourquoi demander l'avis au peuple français, n'est ce pas . Il est ignaze, il n'y connait rien. Le problème c'est que quand les députés ont été élus, ils n'ont jamais donné leur positionnement sur leurs idées en politique étrangère: grosse erreur. Mais aujourd'hui, ils considèrent qu'ils ont droit de parler en autre nom. sympa, on leur a signé un chèque en blanc et maintenant ils font ce qu'ils veulent nos chers députés sauf envoyer leurs enfants au casse pipe.

Fares a dit…

Il manquerait plus que ces connards de talibans reviennent au pouvoir et tentent une nouvelle fois de stopper la culture de l'opium qui alimente le trafic mondial d'héroïne. Et puis quoi encore ?

Alors OUI A LA GUERRE pour assurer la pérennité du trafic d'héroïne (cf article). Vive l'OTAN et vive les bombes démocratiques dans la gueule de ceux qui n'ont pas compris qu'une présence militaire étrangère sur leur sol était bon pour eux. Salauds d'ingrats moyen-ageux.