jeudi 18 septembre 2008

La crise financière affole les Français

Une crise financière sans précédent s'abat sur le monde. Les bourses américaines, asiatiques et européennes s'effondrent. Et c'est la sinistrose qui s'abat sur le peuple comme la petite vérole sur le bas-clergé.

"Vous me parlez de ma situation précaire, mais est-ce que vous vous rendez compte que les bourses s'écroulent?"

La France entière vit au rythme des fluctuations du CAC. Comme Gérard, chômeur en fin de droit, croisé ce matin au deuxième étage de la Tour Eiffel, écoutant en boucle l'évolution des cours de la bourse sur sa petite radio: "Si le CAC 40 passe sous la barre des 3000 points je saute. ".

La vie de Paul, sans-abri depuis 15 ans, rencontré à la soupe populaire du Père-Lachaise, a basculé dans l'angoisse depuis la crise des subprimes: "Vivre dans la rue, manger un jour sur deux, j'avais fini par m'habituer. Mais voir le capitalisme financier s'écrouler, ça me fait mal au coeur. "

"Et les hedge funds? Qu'est ce que t'en penses des hedge funds?"

Moussa, travailleur sans papier, vit un véritable drame intime. "C'est l'angoisse perpétuelle. Passe encore d'être raflé par les flics et d'aller croupir en centre de rétention. Mais vous imaginez si les banques d'affaire s'écroulent les unes après les autres?".

"Il faut réorienter le combat les gars! Réclamer des papiers c'est bien, mais les réformes de structure passent avant tout"

Ce qui inquiète Myriam, retraitée touchant le minimum vieillesse, c'est surtout le "risque de récession". "Nos entreprises ont besoin d'une croissance forte et il me semble que seule une baisse de la fiscalité peut créer les conditions idoines" assène t-elle avec force.

Kevin, étudiant en lettres et travailleur à temps partiel chez McDonald's, se ronge les sangs. "Je dors mal depuis plusieurs jours. Je pense sans cesse à la bulle immobilière. Il paraît qu'elle se dégonfle. Certains prédisent l'éclatement. Les prix risquent de s'écrouler. On se sent complètement impuissant."

"Pourvu que la bulle tienne!"

C'est un véritable sentiment de culpabilité qui semble habiter les franciliens en ce matin froid de septembre. "On aurait dû voter oui au référendum sur la constitution européenne en 2005, ça nous aurait fourni les moyens de nous battre contre la crise" regrette Mohammed, dans le train qui l'emmène à l'usine. "Et la BCE qui refuse de baisser ses taux directeurs, c'est désolant" soupire t-il.

C'est à Léo, 6 ans, élève de CP à l'école Jean-Marc Sylvestre de Nogent-sur-Marne, que revient le mot de la fin : "La crise financière c'est pas bien parce que c'est la crise".

"Il va falloir s'habituer à la volatilité des marchés"

15 commentaires:

La Sardine Masquée du Port a dit…

c'est décidé, je demande officielement Mr Bernard en mariage.

Anonyme a dit…

Certains Français, oui, mais pas tous :


Vidéo, Sarkozy a "eu une petite nuit"... pas assez dormi pour "affronter la crise internationale"


http://www.lesmotsontunsens.com/video-sarkozy-a-eu-une-petite-nuit-pas-assez-dormi-pour-affronter-la-crise-internationale

Le Monolecte a dit…

J'aimais bien aussi ton premier titre :-D

Sinon, pour ceux qui voudrait voir la crise par le petit bout de la lorgnette, Arte vient de diffuser, fort à propos La fièvre dans le sang d'Elia Kazan, avec Natalie Wood et Warren Beatty dont le krash de 1929 sert de toile de fond.
Sur les conséquences du krash de 29, voir aussi l'excellent et grosse-baffe-dans-ta-facissime Boxcar Bertha, pas le plus connu des Scorcese, mais un vrai film engagé comme le cinéma des années 70 en a le secret.

Se rappeler aussi qu'il n'y a pas eu franchement de sortie de crise post 29, que même le new deal ne relança pas vraiment la machine et que ce qui construisit une nouvelle ère de prospérité, ce fut la seconde guerre mondiale...
De la bise!

jide a dit…

@ Monolecte: Tu dis:" ce qui construisit une nouvelle ère de prospérité, ce fut la seconde guerre mondiale..."
Ce qui est tragique, c'est que tout le monde le sais, ceux qui ordonneront et ceux qui crèveront...

http://jide.romandie.com

Le Charançon Libéré a dit…

Tu as été ma première (et peut-être seule…) tranche de rire du matin. Merci.

turandot a dit…

Excellent et je comprends fort bien la demande de La Sardine Masquée du Port.

Anonyme a dit…

Ma tête chenue est un avantage pour la demande que je vais faire là, sous vos yeux, plus ou moins ébahis:

" j'aimerais bien être le témoin du mariage."

Yes, des confetti!

celeste a dit…

décapant!
bravo

Charles Mouloud a dit…

M'sieur Martin , que vous zêtes caustique (extrait du père Noël est une ordure, mais pas que lui...l'ordure ! :))

Excellent !
Un nouveau favori dans mes pages !

emcee a dit…

Enfin tous ces fainéants de chômeurs et autres traîne-savates se rendent compte de la raison pour laquelle les banquiers et autres investisseurs courageux gagnent un peu plus qu'eux: ils mouillent vraiment la chemise, eux!
Rappelez-vous le fou Messier qui finit en slip.
Ah, c'est facile d'attendre la bécquée de l'Etat sans rien faire!

michel a dit…

J'ai honte, je l'avoue !
Comme un pauvre français dont le regard ne va pas plus loin que le bout de son nez, j'ai honte !

Grâce à votre article , je viens de réaliser à quel point les enjeux essentiels de la politique me dépassaient.
Un drame gronde, une catastrophe arrive ...et moi je me plains !

Je n'ai pas réalisé les angoisses des banquiers, hommes politiques, industriels face a ce problèmes.
Même les journalistes martèlent ce message et moi, sourd comme un pot , je n'ai rien entendu !
A quel ingrat, quel égoïsme !

Il ne faudra pas pleurer quand la crise me frappera et que mes livrets d'épargne seront a genoux

Remarque, il y a longtemps que j'ai du les vider.....

Il ne faudra pas hurler quand le chômage toquera a ma porte....

REMARQUE, c'est pas si grave cela fait 4 ans qu'il m'accompagne

Il ne faudra pas hurler quand il n'y aura plus de travail....

Remarque: Ah bon, il y en a , 3 propositions d'emploi en 4 ans

Il faudra se serrer la ceinture et apprendre a vivre avec un train de vie inférieur.

Remarque:400E environ par moi, je dois pouvoir rogner sur les lacets de chaussure...

Bref , j'ai peur et je culpabilise vraiment sur mon aveuglement.

Ah pauvre France , tu ne mérites pas tes enfants!

Olivier B. a dit…

Excellentissime ! J'adore "pourvu que la bulle tienne" avec sa photo.

Veig a dit…

"Ah, c'est facile d'attendre la bécquée de l'Etat sans rien faire!"

Hmmm, j'adore :-)

Au fait, très grosses becquées de l'Etat fédéral des USA ces jours-ci, dans le gosier insondable des AIG, Fannie Mae et Freddie Mac.

Mais j'dis ça, qu'est-ce que j'y connais ? Tous ces types en cravate savent sûrement mieux que moi comment il faut utiliser la dette de l'Etat :-)

Anonyme a dit…

Beaucoup de monde pensent qu'il ya trop d'assistés en France , et bien avec l'intervention de l'état (donc vous et moi) on est en présence d'un assistanat pour des gens de la finances. Pas mal pour un monde qui se voulait "ultralibéral". je me marre.

stockholm a dit…

Excellent !