lundi 8 septembre 2008

Nouvelle agression à caractère anti-ours dans les Pyrénées

L'association Pays de l'Ours-Adet a réagi à une agression à caractère anti-plantigrade survenu ce dimanche dans les Pyrénées en parlant d'un "acte d'une extrême gravité".


Dimanche vers 10h15, un groupe de chasseurs d'origines ethniques diverses (certains se revendiquaient ariégeois alors que d'autres étaient de l'Aude) s'est attaqué à l'ours Balou qui se promenait paisiblement dans la forêt. Les chasseurs participaient apparemment à une battue aux sangliers quand l'un d'eux, au passage de l'animal, aurait déclenché un "tir d'instinct" qui a touché Balou au talon.

Le tir d'instinct, une tradition française

Comme le précise un des membres de l'association, "le caractère anti-ours de l'altercation est irréfutable. Balou avait un profil d'ours traditionnel puisqu'il portait une fourrure. Il est impossible de confondre ours et sanglier."

Les Pyrénées sont depuis quelques années le théâtre d'affrontements entre bandes ethniques, et les actes anti-plantigrades se sont malheureusement multipliés. On se rappelle des lâches assassinats des ours Palouma et Franska perpétués en 2006 et 2007. On assiste ainsi à un repli communautaire de part et d'autre, et il semble bien difficile de faire vivre ensemble chasseurs, ours et sangliers.

De leurs côtés, les enquêteurs restent prudents. Le chasseur mis en cause a été entendu au titre de témoin mais aucune information judiciaire n'a été ouverte. Par ailleurs, les gendarmes réfutent toute connotation anti-ours, précisant que selon les témoins, aucune injure anti-plantigrade n'avait été proférée par les agresseurs. Les chasseurs plaident eux l'accident et arguent qu'ils étaient exclusivement venus pour "dégommer du sanglier". Par ailleurs, ils rappellent qu'ils sont là pour pacifier la région, où des bandes rivales d'ours et de sangliers s'affrontent.



Les ours et les sangliers ont bien souvent les mêmes prédateurs


Bien que l'enquête n'ait pas encore abouti, les réactions politiques n'ont pas manqué. Le ministre de l'Environnement s'est insurgé contre cet acte ignoble et a affirmé sa volonté "de lutter avec la plus grande fermeté contre ces agissements". Cependant, le ministre a tenu à minimiser la haine anti-sanglier des chasseurs : "La traque des sangliers est, elle, parfaitement légale. Ils prolifèrent et détruisent les cultures locales. Ils posent de gros problèmes d'intégration. On ne peut pas accueillir tous les sangliers du monde."

10 commentaires:

Plop a dit…

Y'en a marre des journaleux comme vous et de leur deux poids deux mesures !

Tout les week ends des dizaines de sangliers sont abattus dans nos forêts et pas un mot ! Par contre, quand il s'agit de causer des ours eh, y'a du monde, ça c'est vendeur coco !

C'est dégueulasse, quand est ce qu'on s'en rendras enfin compte ? Qui a dit qu'une existence d'ours équivalait à des centaines de vie sanglières ?! Et à qui ça profite ? J'aimerais bien le savoir...

jcqs a dit…

Cà profite à des gens comme JP Martin et sa bande.. le pipole ça amène des clics.. et chaque clic, c'est du fric. Demande à Val. Tu vois Plop, même nous on se fait avoir et on contribue. On doit être un peu con !
JC

Gontrand de Trélas a dit…

@jcqs
JP Martin il s'en moque pas mal de nos clics il emploi des enfants du Honduras pour cliquer toute la journée, avec ça du fric il en ramasse il sait même plus quoi en faire (et tu crois qu'il partagerait avec ses collaboraturs!).

jcqs a dit…

c'est vraiment écoeurant ! non pas qu'il emploie des enfants.. (pendant qu'ils cliquent pour JP ils ne surfent pas sur des blogs subversifs) mais qu'il ne daigne même pas partager ..

Jean-Pierre Martin a dit…

"Je n'aime pas trop répartir équitablement"

MICHELLE GOLDSTEIN a dit…

Ce blog me plait vraiment
J'ai l'impression d'être moins seule
Quant à la chasse, quel que soit l'animal, le chasseur , lui, reste une brute avide de sang
Il va falloir faire passer une visite annuelle chez l'opticien pour les chasseurs, car, ils confondent souvent
Même des fois, des cueilleurs de champignons avec n'importe quelle bête.....
Pôv bêts pour les uns
Pôvs C... pour les autres

Jean-Pierre Martin a dit…

Je vois que vous êtes fan de Primo Levy. Que ne le dites-vous pas à Monsieur Bernard !

Quant à moi qui suis fan de Kundera...

Non, nous ne sommes pas seuls !

jcqs a dit…

pour les fans.. un extrait
""La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux."" Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être

Monsieur Bernard a dit…

"C’est un rêve à l’intérieur d’un autre rêve, et si ses détails varient, son fond est toujours le même. Je suis à table avec ma famille, ou avec des amis, au travail ou dans une campagne verte ; dans un climat paisible et détendu, apparemment dépourvu de tension et de peine ; et pourtant j’éprouve une angoisse ténue et profonde, la sensation précise d’une menace qui pèse sur moi ; de fait, au fur et à mesure que se déroule le rêve, peu à peu ou brutalement, et chaque fois d’une façon différente, tout s’écroule, tout se défait autour de moi, décor et gens, et mon angoisse se fait plus intense et plus précise. Puis c’est le chaos ; je suis au centre d’un néant grisâtre et trouble, et soudain je sais ce que tout cela signifie, et je sais aussi que je l’ai toujours su : je suis à nouveau dans le Camp et rien n’était vrai que le Camp. Le reste, la famille, la nature en fleurs, le foyer, n’était qu’une brève vacance, une illusion des sens, un rêve. Le rêve intérieur, le rêve de paix, est fini, et dans le rêve extérieur, qui se poursuit et qui me glace, j’entends résonner une voix que je connais bien. Elle ne prononce qu’un mot, un seul, sans rien d’autoritaire, un mot bref et bas ; l’ordre qui accompagnait l’aube à Auschwitz, un mot étranger, attendu et redouté : debout, "Wstawac" "

Primo Levi, La Trêve

Troll a dit…

@ Plop: tu parles de défense des sangliers, une simple radio à piles qui diffuse 24/24 suffit à protéger mes prés des sangliers. Jamais de soucis, ils détestent le bruit de la radio. Pas de viandards chez moi!
Mes sangliers vont très bien. Et ils participent au renouvellement de la foret...