vendredi 2 mai 2008

Qui a dit qu'il n'y avait plus de sportifs engagés ?

Alain Bernard, la passion du drapeau

On connaît Alain Bernard pour ses performances sportives (champion d'Europe 100m nage libre, recordman du monde) et pour ses facultés physiques (voir ci-dessous). Il portera les couleurs de la France aux Jeux Olympiques de Pékin, où il représente une chance de médaille d'or pour son pays.

Avant la course, Alain Bernard tente d'impressionner ses adversaires, d'autant plus qu'il a repéré la présence de femelles dans le public


Mais il est également connu pour sa neutralité politique, du moins en ce qui concerne la Chine et le Tibet. Ce conflit est pour lui "trop délicat". (NB : il faut bien reconnaître qu'il n'est pas le seul Français à ne rien comprendre au contexte géopolitique du Tibet)

En fait, contrairement aux apparences, Alain Bernard est un sportif engagé. S'il ne s'exprime pas sur le conflit sino-tibétain, c'est en fait par devoir de réserve.

Dans le civil, Alain Bernard est gendarme

10 commentaires:

Christine a dit…

Tiens, c'est jour de bureau aujourd'hui ?!

Amazone a dit…

Il n'est pas champion du monde mais champion d'Europe ! Le commentaire n'est certainement pas plus pertinent que ce billet !

Christine a dit…

Mince le billet date de hier. Décidément aujourd'hui, je ne suis pas très pertinente

Jean-Pierre Martin a dit…

Très juste. Désolé, un vieux réflexe, je me suis renseigné sur Europe 1.
Il faut vraiment que j'arrête avec Elkabbach...

ti_cyrano a dit…

D'un aut' coté, europe ou monde tant qu'c'est pas du foot on s'en fout complètement faut dire.

On connait la marque de son GSM étanche ? On sait combien il a noyé de boudhistes ?

Et on n'arrête pas Elkabot. JAMAIS. Seul VLG après le grand soir le pourra peut-être.

vlg a dit…

C'est marrant, il a la gueule de l'emploi

Jean-Pierre Martin a dit…

@christine : oui, ce billet est daté de vendredi mais j'avoue, je l'ai posté samedi.
Je rentrais de congés quand je me suis rendu compte que j'avais des dossiers en retard... Alors j'ai foncé, âpre au labeur, dans le premier dossier que ma secrétaire m'avait posé sur mon bureau.
La conne ! Elle n'avait pas trié par ordre d'importance ! Et moi qui traite aveuglément, avec l'opiniâtreté du bûcheron consciencieux prêt à abattre des tonnes de bouleau.
Au final, voilà maintenant, je me retrouve grosjean comme devant, car comme le dit ti_cyrano, il se trouve qu'on s'en fout d'Alain Bernard, et en plus il y avait des erreurs dans le dossier ! Mais ça me servira de leçon : on ne peut pas partir en congés l'esprit tranquille !

@vlg : comme quoi il faut toujours se fier à ses préjugés !

ti_cyrano a dit…

Mais si on peut partir tranquillement en congé, encore heureux, faut juste éviter d'être laxiste avec le petit peuple sinon tu t'en sors pas. Tu lui as expliqué à ta larbine que c'était un truc à lui faire sauter ses primes d'intéressement et d'objectifs, et qu'elle aurait intérêt à ramer sévère pour rattraper le coup et pas voir ses horaires chamboulés toutes les semaines ?

P... on est manager m.... ! C'est quand même pas à nous de faire le boulot ! Heureusement qu'on les paie pas cher mais je crois que c'est encore trop.

Jean-Pierre Martin a dit…

Je lui ai expliqué entre quat'zyeux ce que j'en pensais. Normalement elle devrait moins faire la maline pendant un certain temps.

s0l0xal a dit…

Je m'y suis pris de la même façon avec Alain Bernard.

Et ça marche !

Le chef de brigade