mardi 20 mai 2008

Les 843 salauds

Le sénateur et rapporteur général du budget au sénat Philippe Marini dresse aujourd'hui un bien triste constat : 843 contribuables très aisés* ont fui la France. Emportant avec eux 2,8 milliards d'euros de capitaux. Et M. Marini, qui a sûrement dû tous les rencontrer ou alors ils les connaît personnellement, sait que si ces gentils riches sont partis, c'est uniquement parce qu'ils sont harcelés fiscalement. Et le coupable, tout le monde le connaît c'est l'ISF.

Philippe Marini n'hésite pas à dénoncer courageusement la dictature fiscale


M. Marini a la décence de ne pas essayer de nous faire pleurer sur le sort du pauvre riche obligé de quitter son pays pour aller s'installer en Suisse, en Belgique ou aux Etats-Unis.

Par contre il a des solutions. Parce que tout le monde le sait, il est impératif de conserver des riches chez nous. Imagine si tous les riches se barraient comment qu'on aurait l'air con. On serait obligé de faire leur boulot, d'habiter dans leurs maisons, de gérer leurs usines. Et puis il faudrait fermer le zoo de Neuilly...bref rien que des emmerdes. Donc il faut les garder les riches. Mais comment dis-moi Philippe?


La fuite des riches a entraîné une chute de l'immobilier qui oblige les ouvriers à quitter leurs HLM pour aller vivre dans des maisons bien trop grandes pour eux


Eh bien c'est très simple qu'il nous dit le Philippe : "la meilleure solution c'est de lever le seuil d'imposition de 770 000 à un million d'euros. Nous avons besoin de personnes aisées sur notre territoire pour investir, créer des emplois, de la richesse et pour, au final, payer des impôts".
Donc, si je suis bien le raisonnement, il faut supprimer des impôts pour qu'ils en payent. J'ai déjà un peu l'impression qu'il me prend pour un con le Philippe. Parce que les impôts visiblement, ça le dérange que pour les riches. Comme en témoigne sa lutte acharnée pour l'instauration d'une TVA sociale, "une des rares idées qui puissent nous permettre de préparer notre avenir, de préparer une nouvelle stratégie économique et fiscale".


C'est depuis Monaco que Johnny Hallyday a lancé son appel à la résistance

Bon admettons que Philippe Marini ait une passion démesurée pour les riches, qu'il en ait eu un quand il était petit et qu'il s'y soit attaché. Je peux comprendre son acharnement à défendre cette espèce menacée par les subprimes. Par contre il est difficilement compréhensible que cet ancien inspecteur des finances ne sache pas compter. En effet, 843 contribuables qui pèsent 2,8 milliards d'euros, ça nous fait en moyenne le contribuable sur le départ à plus de 3,3 millions d'euros.

Donc voilà ma question Philippe. A quoi ça peut bien servir de monter le plafond de l'ISF à 1 million d'euros pour retenir ces gens-là? Hein à quoi?
Dis donc Philippe tu te foutrais pas un peu de notre gueule avec ta compétitivité et tes créations d'emploi?

C'est en ce genre de circonstances qu'on regrette que les déclarations de patrimoine des élus ne soient pas publiques. Cela rendrait le débat plus transparent.

la fiat 500 de M. Marini

Qu'est ce que t'en penses Philippe?



* Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, Bruno Mégret annonce lui aussi son départ à l'étranger afin de "travailler pour une grande entreprise"

4 commentaires:

piedo a dit…

Monsieur Bernard Président !

Christine a dit…

Waouhhhh ! Ça c'est une voiture pour emballer les filles !

Jean-Pierre Martin a dit…

Tu m'étonnes, là-d'dans y a au moins du 200CV. Tain, l'enculé, comment y doit kiffer sur l'autoroute.

seb a dit…

C'est le principe du dogme : les riches attirent la richesse et donne envie d'être comme eux...