mercredi 7 mai 2008

Le quatrième pouvoir

Je crois que je vais prendre mon troisième joker


La morale triomphe à la fin.

Une terrible condamnation vient de tomber pour Lagardère Active Broadcast, société éditrice d'Europe 1, après l'information bidon de la mort de Pascal Sevran annoncée avec insistance par Monsieur Elkabbach, "dont la rigueur et le professionnalisme font la réputation de la station", selon Monsieur Lagardère qui le soutient dans cette terrible épreuve. Une manière de souligner qu'Elkabbach, loin d'être incompétent, est en réalité malhonnête.

Elle est en effet sous le coup d'une << mise en demeure de respecter l'obligation, qui s'impose à tous les services de radio et de télévision, d'assurer 'l'honnêteté de l'information' >>

Le Groupe Lagardère vacille à l'annonce de cette terrible nouvelle. Car si la soupe sarko-libérale servie quodiennement au peuple par les médias dominants n'aura pas été relevée, en revanche, l'annonce bidon de la mort d'un confrère, ça, c'est inacceptable.

Au même moment, de façon beaucoup plus anecdotique, Bernard Arnault, première fortune française et président de LVMH, vient de nommer son fils, Antoine Arnault, au "Comité d'indépendance éditoriale" des Echos.

Antoine Arnault connaît parfaitement tous les rouages du capitalisme


Saluons la prise de conscience de nos élites que l'information a besoin d'être indépendante. Indépendante des autres, évidemment.

Antoine est là pour sa formation, mais "il est appelé à prendre des fonctions plus importantes". C'est là un formidable exemple donné à tous les stagiaires de France. Vous n'êtes peut-être pas payés aujourd'hui, mais si vous êtes travailleur, comme l'est probablement Antoine, vous serez ensuite Directeur, ou Rédacteur en chef.

Ces deux bonnes nouvelles sont doubles (ça fait quatre en tout) : car en plus de graver dans le marbre l'indépendance des médias, c'est aussi le signe que le capitalisme sauvage a su enfin se moraliser.

Mais nous n'en n'avions jamais douté, bien entendu.

3 commentaires:

Olivier Bonnet a dit…

Conseil à tous les stagiaires de France : naissez fils de patron !

Jean-Pierre Martin a dit…

Avec les progrès actuels de la génétique, on est en droit d'espérer.

ti_cyrano a dit…

Dans une société bien structurée, seuls les dominants ont accès aux femelles et peuvent procréer. La question se réglera donc d'elle-même.