lundi 26 mai 2008

Argh, mon mec est journaliste à Libé !

Il est heureux de voir que Libération, ce journal crypto-gauchiste, s’attaque enfin à une minorité dangereuse, jusque-là choyée par les médias : les écolos.

Il est temps de se poser les vraies questions, et Libé le fait : « Parce que c’est bien beau tout ce tintouin sur les vertus des toilettes sèches, le miracle des couches lavables, la joie du compost au fond du jardin, mais se les farcir sept jours sur sept, tout ça parce qu’on est dingue d’un écolo convaincu, ça friserait pas le tue-l’amour parfois ? »

Des toilettes avec une chasse d'eau : le secret d'une vie de couple réussie


C’est vrai, y’a un moment où faut revenir aux vraies valeurs et ne pas se laisser embobiner par des lubies d’écolo, de vert pur et dur, limite intégriste. Ces fascistes verts, soi-disant remplis de bons sentiments, cachent une âme de terroriste, et Libé le prouve, avec ce témoignage accablant. «Quand j’étais enceinte, on devait faire des travaux et refaire les chambres. Mais lui n’arrêtait pas de planter, de bêcher dans le jardin, sans vraiment se soucier du reste. Il regardait dehors, paniqué à l’idée de ne pas pouvoir planter ses arbres alors que le mois de plantation approchait. Moi, je lui répondais qu’il y avait le bébé qui arrivait aussi, et que j’aimerais bien pouvoir dormir ailleurs que sur un matelas, par terre au milieu des cartons à un mois de mon accouchement…»

Maltraitance des enfants et écologie sont les deux bouts d’une même ficelle. Ces gens-là préfèrent les plantes à leur propre famille. C’est vraiment dégueulasse !

Les journalistes de Libération sont de vraies raclures de bidet


Mais il y a pire. Ces fous de la planète font vivre un enfer à leurs conjoints, une véritable dictature de la pensée, limite sectaire. « Sophie se pose donc régulièrement des questions aussi existentielles que «comment laver le four encrassé quand ton mec râle si tu utilises du Décapfour ?» ou «comment lui faire prendre conscience que tu aimerais bien garder des toilettes normales quand lui ne jure que par les toilettes sèches ?» Plus embêtant encore, son mari ne veut pas que la mère de ses enfants s’encrasse le corps avec des saloperies aussi délicieuses que les Big Mac ou les frites-fricandelle. Résultat, «quand j’étais enceinte, j’en étais réduite à me faire des Quick en cachette», explique la trentenaire. »

Comment rester muet devant un tel scandale. La révolte gronde face à cette caste d’illuminés qui refusent de polluer leur environnement avec des produits chimiques, qui économisent l’eau et refusent la malbouffe. Pauvre Sophie, condamnée à vivre un enfer et à se cacher pour déguster des OGM ou des prions. Car il faut l’affirmer bien haut. C’est le droit inaliénable de Sophie à choper un cancer et à hypothéquer l’avenir de la planète qui est bafoué.

Le BigMac, symbole de la résistance à l'oppresseur écolo


Le cancer est un sujet tabou dans les couples mixtes. Et la femme d’Etienne ne comprend pas l’ostracisme de son mari face à cette maladie : «Etienne ne supporte pas de s’exposer en plein midi, parce que c’est à ce moment que la couche d’ozone est la moins présente et qu’on se prend tous les radicaux libres. Alors faire la crêpe, j’ai presque oublié ce que c’était. A la limite, si je le tanne, il vient, mais je me retrouve à côté d’un homme enrubanné dans des serviettes, des moufles et caché derrière son chapeau. Ça casse l’ambiance.» Imaginez la honte de cette femme, condamnée à vivre avec une fiotte qui a peur du cancer de la peau.


Certains écolos radicaux vont jusqu'à manger des légumes

Bref vivre avec un écolo est un enfer. Ils passent leur temps à contrôler leur « empreinte écologique », mangent des légumes et n’ont même pas de 4x4.

Le mieux reste encore de ne pas les approcher. Le journaliste de Libé nous donne un moyen infaillible pour savoir les repérer à temps : «Il m’a suffi de jeter un œil sur sa pâte de dentifrice bio, pour me dire que vraiment, ça n’allait pas le faire.»

Effectivement ça va pas le faire !

27 commentaires:

Winner a dit…

C'est vrai qu'il y en a marre des écolos qui veulent que tout le monde soit pauvre et revienne à l'âge de pierre ! Faut arrêter ça sinon c'est l'économie qui va en prendre un coup ! Et sacrifier l'économie juste pour l'écologie, ça serait une erreur ! On peut faire de l'écologie intelligente, par exemple en remplaçant toutes les voitures par des voitures qui consomment moins et qui roulent au biocarburant, comme ça en plus on développe l'industrie agroalimentaire et automobile à la fois !

J'avais écrit un article là dessus il y a pas longtemps :
http://winner75.blogspot.com/2008/05/yen-marre-des-colos.html

Christine a dit…

Heureusement, les femmes qui habitent en ville sont à l'abri des khmers verts ! Les toilettes sèches au 4ème et le compost sur le balcon, ça l'fait pas.

jardin a dit…

Mais bien sûr que si, c'est possible. Les appartements, hélas, sont déjà équipés de toilettes, et pas sèches en général, mais ça pourrait venir, rien ne s'y oppose.

Et on peut poser sur son balcon un lombri-composteur de toute beauté, j'ai même prévu d'en offrir un à mon petit-fils, quand j'aurai réussi à convaincre les parents :-)

http://www.verslaterre.fr/particuliers/

Anonyme a dit…

Ne jetez vous pas le bébé avec l'eau du bain ? Il y a 40 ans des écolos hippies avertissaient la société sur les dangers de la pollution et les dérives consuméristes catastrophiques pour la planète. A cette époque déjà, on raillait ces trublions en les accusant de "nous faire ramener à l'âge des bougies";

J'aurais préféré qu'ils soient un peu plus écouté en leur temps, maintenant que la planète est au bord de la cata.

Jean-Pierre Martin a dit…

Monsieur, permettez moi de vous dire que vous soutenez des assassins.

Anonyme a dit…

Bande de veaux ! Soit je suis à l'ouest soit vous l'êtes !

On s'en fout des terroros écolos ! Quelle importance ?!

Ce qu'il faut voir dans cet article de Libé - et c'est ce que l'auteur souhaite implicitement nous donner comme matière à penser - c'est la façon dont le ppa décrédibilise étienne pour tuer dans l'oeuf toute évolution d'échelle dans nos comportements : restons consommateurs et conservons l'ordre !

Ainsi, les lecteurs de libé ont le cerveau estampillé un peu plus de la marque "pensée unique" et s'en vont poster des commentaires pour casser du sucre sur le dos des pauvres etiennes...

Bande de veaux ! Prenez donc du recul et appréciez les enjeux véritables !

Jean-Pierre Martin a dit…

Vous savez, on est toujours à l'ouest de quelqu'un...

ti_cyrano a dit…

Les missiles sont à l'Est, les pacifistes (et les écologistes) sont à l'Ouest.

Les véritables enjeux sont clairs. Que devrions-nous faire ? Sacrifier notre compétitivité et notre pouvoir d'achat sur l'autel du gauchisme écologisant et boboïsant. Grâce à Dieu, N S s'y refuse, c'est cela la démocratie.

Anonyme a dit…

D'un éco-terroriste :

Remarque : c'est la super solution, les biocarburants, comme cela, on pourra continuer à affamer plus efficacement les populations des pays en développement qui n'ont pas les sous pour acheter leur production destinée au commerce mondial (là où se trouve la tune), ce qui explique aujourd'hui le nombre impressionant (il est vrai, en partie) de révoltes alimentaires.

Il serait plus intelligent de développer le mode de transport en commun, et de repenser la mobilité travail/domicile.

Et puis merde ! Pourquoi pas l'âge de pierre ! Vous n'avez qu'à regarder la taille des décharges actuelles aux Etats Unis et ailleurs : les industriels refusent de repenser l'emballage, les produits recyclables etc.... Marre ! ! !

Sans déconner, on ferait mieux de réfléchir et arrêter par pitié de focaliser sur l'extrêmisme des écologies pour continuer à aller droit dans le mur ! ! !

Jean-Pierre Martin a dit…

Il serait plus intelligent de développer le mode de transport en commun, et de repenser la mobilité travail/domicile.

C'est un peu facile d'écrire ça depuis vos confortables toilettes à chasse d'eau.

Monsieur Bernard a dit…

On peut difficilement passer sous silence l'extrémisme de ces écolos, qui refusent le progrès, affolent les gens en affirmant que les déchets nucléaires sont dangereux, que la couche d'ozone c'est important, que l'effet de serre c'est pas bien...il faut arrêter de nous culpabiliser...c'est mon droit inaliénable d'avoir un 4x4, et les écolos sont tous des envieux parce qu'ils aimeraient en avoir un plus gros que moi...

Jacques a dit…

Arrêtons de vouloir protéger la Planète ! Elle est bien assez grande pour se défendre toute seule !
Repenser la mobilité travail/domicile en voila une idée ! (d'écolo formaté ou de droite ?) Pourquoi pas domicile/lieu de villégiature ?
D'accord avec Monsieur Bernard, c'est un droit d'aliéné d'avoir un 4x4.
Cordialement

Anonyme a dit…

C'est rigolo tous ces lecteurs qui prennent ce billet au 1er degré.

Libé est l'agence de pub du monde moderne:

"Tu es un professionnel de l'indignation mais tu n'es quand même pas prêt à renoncer au Big Mac et à ta bagnole ? Achète Libé !Libé c'est la garantie d'avoir bonne conscience pour seulement 1 euro 20."

Jean-Pierre Martin a dit…

C'est rigolo tous ces lecteurs qui prennent ce billet au 1er degré.

C'est un véritable régal.

Claudius a dit…

Ca arrive également à BravePatrie et c'est vrai que c'est assez jouissif.

Anonyme a dit…

"C'est rigolo tous ces lecteurs qui prennent ce billet au 1er degré."

Euuh, selon moi, ils ne le font pas. Et ils prolongent, avec humour, le second degré de de très amusant billet. Et moi,les deux m'ont fait beaucoup rire, ce qui n'est pas courant sur un blog.

coco_des_bois a dit…

Entièrement d'accord !
Tous avec Claude allègre, dénonçons cette farce du réchauffement climatique, non à la pensée unique des écolos qui submerge le monde, non à l'endoctrinement !
Non aux tri sélectif, non aux vélos et merde aux marmottes !
Le monde se porterait bien mieux sans animaux d'ailleurs, ils puent !

OUGL
:)

emcee a dit…

Toute cette histoire a un goût de chiottes.

Jean-Pierre Martin a dit…

Popopop ! Attention aux abus de langage, tout de même, on frise la censure, là.

Anonyme a dit…

Oui, enfin il faut quand même bien vérifier ce qu'on consomme, ou, pour ce qui me concerne, ce qu'on enfouit dans son jardin.

Par exemple, moi, quand je chope un conducteur de 4x4, c'est minutieusement que je recense ses habitudes à partir de ce qu'il laisse traîner dans son véhicule. Il est évident qu'un type pareil passera plus difficilement les tests que, mettons, une jeune bab dans une 2CV.

Au final, les corps doivent quand même être découpés, que ce soit pour nourrir mes arbres et mes plantes, ou mettre dans les bacs poubelles, donc bon.

En bref, prennez garde à ne pas être trop schématiques dans vos indignations ! Un écolo aussi, ça peut servir à quelque chose.

Bien cordialement,
M. Urdnal.

Jean-Pierre Martin a dit…

Tout-à-fait ! Mais ne vous trompez pas : poubelle jaune pour les plastiques, poubelle verte pour les matières organiques (celle qui vous concerne) et le verre dans la poubelle à verre.

emcee a dit…

A JPM
Désolée, pour ce dérapage verbal, mais, il n'est pas DU TOUT de mon fait. Je subis moi-même un système d'exploitation immonde.
En effet, j'ai un clavier indomptable qui se ferait taper dessus pour écrire un bon mot. Même mauvais.
Il n'en fait qu'à son octet!
J'ai bien cherché à m'en séparer, mais, familier des périphériques alentour, il retrouve toujours son chemin d'accès grâce à une excellente carte mémoire.
Pour la peine, il se prendra une bonne paire de baffles supplémentaires.
Merd… Ah, NON, recommence pas, toi! Tu me fichier!
Voyez! Mais je sais ce qui l'énerve: il déteste qu'on parle d'environnement.
Quand il perd le contrôle, je le menace de le mettre sur la touche et de l'envoyer se faire désosser à mains nues en Chine.
Mais à cet algorithme, je vais bien finir par cracker.

Anonyme a dit…

@Christine
Khmers signifie tout simplement Cambodgiens... que viennent-ils faire ici ? à ma connaissance ils n'ont rien de petits hommes verts...

Attention aux confusions maladroites !

cf http://ka-set.info/vu-sur-la-toile/dernier-site-vu-sur-la-toile/de-khmers-a-khmers-rouges-un-raccourci-blessant.html

emcee a dit…

En effet, "Khmers" signifie Cambodgiens et il est offensant d'utiliser ce terme.
En l'occurence, Christine l'employait par dérision, se gaussant des ayatollahs (encore un terme inapproprié? :) qui régentent nos vies.
Mais c'est bien de soulever cette question. J'ajouterai qu'apparemment, cette appellation a été donnée (initialement ou non) par Luc Ferry, inoubliable ministre de l'EN et philosophe à ses heures.
A-t-on les ministres qu'on mérite? Parfois, je me le demande.
Lien intéressant:
http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2005/04/21/2005_04_khmer/

Christine a dit…

L'expression est juste construite sur "khmers rouges".

Jean-Pierre Martin a dit…

Moi je dis 1 partout.

z a dit…

L'âge de Pierre? Pas si vieux en fait, la trentaine à tout casser.
D'ailleurs j'ai acheté des Converse cette semaine pour les soldes, à ce qui paraît l'empreinte écologique est sympa à regarder quand on marche sur son compost.