jeudi 20 mars 2008

"Peu importe la nature des cris" : un tabou enfin brisé...


« Guy Georges, c’est différent. On peut être avec lui, jusqu’au viol compris. Pour parler sans détour, dans la sexualité masculine, il existe un intérêt à obtenir la défaveur de sa partenaire, pas seulement ses faveurs ; à faire crier la femme, peu importe la nature de ses cris. (…) Si un homme est trop respectueux d’une femme, il ne bande pas. (…) Oui, c’était possible de s’identifier à ce violeur qui baise des filles superbes contre leur gré (…) Il ne s’inhibait pas au dernier moment, il était capable de leur faire l’amour quasi normalement. Il y avait éjaculation à l’intérieur du vagin. Guy Georges donne le sentiment que l’acte sexuel était consommé avec complétude. Jusque-là, on peut le comprendre, et même, il nous fait presque rêver (…) »



L'auteur de ces lignes n'est pas Eric Zemmour. Il s'agit de Michel Dubec [1], psychanalyste et surtout expert psychiatrique national auprès des tribunaux.

Autant le constat fin et intelligent ("C'est l'inégalité qui était le moteur traditionnel du désir. La machine séculaire du désir entre l'homme et la femme reposait sur l'admiration de la femme pour celui qui a ce qu'elle n'a pas entre les jambes" ) fait par Eric Zemmour[2] prêtait à caution au regard de la frustration sexuelle évidente de l'auteur, autant l'analyse de M. Dubec est marquée du sceau de la respectabilité scientifique.



Il est temps enfin que l'homme redevienne maître chez lui...


..parce que là j'avoue, la vaisselle j'en ai marre.





[1] Dans son torchon"Le plaisir de tuer"


[2] Dans sa sous-littérature arriérée "Le premier sexe"

4 commentaires:

Karl-Hyppolite Bruni a dit…

Toute théorie trahit les pensées les plus intimes de celui qui l'énonce. Cet individu est donc un violeur dangereux en puissance.

Dans le respect de la nouvelle législation sur les délinquants potentiels, il est urgent de l'enfermer ...

Romane a dit…

vous oubliez de parler de la pétition qui court actuellement à propos de cette affaire, cest bien dommage.
je vous donne le lien pour plus d'informations
http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2886

emcee a dit…

Bonjour,
je n'ai jamais posté de commentaire, par manque de temps, mais je passe par ici assez souvent et j'aime à la fois le fond et la forme des billets. Bravo.
Pour en revenir au sujet du jour, on croit avoir atteint le fond, on se dit bon ça va, c'est fini, là on remonte, même si on est dans la fange, on va s'en sortir.
Hébénon, non seulement ce psy est à vomir, mais la compagnie est longue et ce ne sont pas les nouvelles recrues ministérielles qui vont relever le niveau.
Ni les déclarations de Goasguen.
Quant à Zemmour, ce petit corps rabougri, c'est pire que ce qu'on peut imaginer. Le cerveau l'est aussi.
voici un article de l'Obs qui parle de ses dernières "cogitations".
Mais c'est Zemmour, pas toi ou moi, qui va avoir droit à la promotion de ses "idées". Et faire du prosélytisme.
Et qui le contrera?
Nauséabond.
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2263/articles/a370198.html

NB: la pétition, elle y est dans le billet de LMSI également.

piedo a dit…

Rha la la... Encore un iconoclaste que de sombres gauchistes veulent empêcher de libre-penser.

Blague à part, imaginez la gueule rougeaude et le regard torve de l'individu quand il était en train de commettre ses écrits. Publier ça, c'est un peu comme mettre en ligne sur youtube la frénésie masturbatoire d'un grand frustré. C'est dégueulasse.