mardi 25 mars 2008

Le racisme dépénalisé!

C’est un soulagement.
Une étape de plus a été franchie dans l’allègement de notre système judiciaire avec la dépénalisation de fait de l’injure raciste.
Notre président avait déjà ouvert la voie, c’est maintenant au tour des députés UMP d’illustrer la rupture.



En bon petit soldat, Claude Goasguen, député UMP et maire du 16ème arrondissement de Paris, s’est attaqué courageusement à deux tabous de l’idéologie antiraciste, les palestiniens et gens du voyage.

Commençons par ces salauds de palestiniens (lors d’un discours place de la République le 11 mats 2008) :
« Comment vous dire la honte qui nous parcourt quelquefois, lorsque nous savons qu’à Sdérot, où j’étais la semaine dernière, on subit, quotidiennement, les agressions d’un peuple sauvage, de terroristes épouvantables ! »
Pan dans la gueule ! Ca fait moins mal qu’un missile israélien, mais ça soulage.

Et maintenant, ces voleurs de manouches (lors d’un meeting dans son fief en février 2008) :
« Nous avons un camp de gens du voyage prévu devant l’hippodrome de Longchamp, conçu pour 40 emplacements. Ce qui me fait rire, c’est les 40 emplacements. J’ai demandé : « qu’allez-vous faire quand une 41e roulotte va venir ? » Imaginez le cirque que ça va faire ! Vous n’appellerez pas la police, car France 3 sera là pour dire : «regardez ce qu’il se passe, c’est terrible ! » L’enfant toussera un peu, la mère aura mal à la tête. Mais quand on aura accepté le 41e, ça s’arrêtera où ? (…) Nous sommes en train de réaliser ce truc formidable, de réaliser un camp de gens de voyage à 500 mètres la nuit de l’animation que vous connaissez, c’est-à-dire que nous allons transformer toute cette surface du bois de Boulogne en champ clos entre les travestis et les gens du voyage, tout ça près du 16e, l’arrondissement le plus argenté, vous voyez où je veux en venir (…) je vous signale aussi que les enfants des gens du voyage iront à l’école Longchamp. »

On voit très bien où tu veux en venir Claude. D’ailleurs tu l’avais annoncé en 1997, en implorant la droite d’abandonner « l'anathème » et de « sortir de l'impasse de la diabolisation du FN au profit d'une réflexion sereine et constructive ».

La liberté, la vraie, enfin !

7 commentaires:

piedo a dit…

C'est drôle, ce post ne m'inspire pas de blague, ni de commentaire furieusement décalé (genre, le second degré, c'est ma vraie nature).

Nan, y a rien qui vient.

A part, peut-être, une légère envie de vomir.

ti_cyrano a dit…

C'est une idée ou y'a piedo qu'est en train de virer tarlouze ?

Ceci dit je comprends que l'idée que romanos et autres métèques puissent venir égorger nos nos fils et nos compagnes jusque dans notre XVIè, ça peut faire gerber.

Jean-Pierre Martin a dit…

Et quand vous ajoutez à cela le bruit, et l'odeur !

piedo a dit…

Non môssieur, ça n'a rien à voir. Je ne fais pas partie de ces pervers sodomites.

Simplement, j'ai mangé de la viande (de pauvre) de chez carrefour et voilà le résultat.

Par contre, les voleurs de poule, dans le 16e, ils se rabattent sur le yorkshire ?

Léo a dit…

Goasgen, c'est aussi celui qui ne voulait pas construire de HLM dans le 16ème (tu comprends coco, ça va rameuter du pauvre tout ça).

piedo a dit…

C'est lui-même.

En même temps, c'est cohérent : tu fais en sorte d'empêcher aux métèques de venir te moisir ton art de vivre, c'est pas pour te faire envahir par une cohorte de traîne-misère mal fingués.

La mixité sociale doit avoir des limites. C'est le syndrome nimby du bourgeois.

Jean-Pierre Martin a dit…

"qu’allez-vous faire quand une 41e roulotte va venir ?"

On a intérêt à recompter nos chevaux à Longchamp !