mardi 3 mars 2009

Menaces de mort aux élus UMP : 60 millions de suspects

L'enquête piétine toujours alors que l'affaire des menaces de mort reçues par les élus de l'UMP prend une tournure nationale en touchant le sommet de l'état. En effet après Jacques Blanc, Raymond Couderc et Alain Juppé, c'est le président Nicolas Sarkozy et ses ministres Michèle Alliot-Marie et Rachida Dati qui ont eu les honneurs d'une lettre de menaces assortie d'une balle de 9mm. La brigade anti-terroriste a été saisie, mais la piste semble bien mince : "Il n'y a aucun précédent en la matière" affirmait le lieutenant chargé de l'enquête.

"On s'oriente naturellement vers une piste politique" affirme le parquet. Et les enquêteurs ont donc commencé à décortiquer et analyser l'activité politique des victimes afin de leur trouver des ennemis. "On a bien sûr tout de suite pensé à l'ultra gauche" affirme l'un d'entre eux. La piste a été vite écartée, Julien Coupat étant toujours en prison et Michèle Alliot-Marie ayant pris soin de mettre sous surveillance l'ensemble des épiceries françaises. Le NPA d'Olivier Besancenot reste dans la ligne de mire, mais d'après les informations recueillies auprès du patron de TASER France, le postier ne serait pas en cause.

9 mm, ça doit suffire..

Déroutés, les policiers continuent leurs investigations : "On a découvert des éléments très troublants qui ont complexifié l'enquête". D'après nos informations, la cellule anti-terroriste se serait penchée sur l'ensemble des lois votées par la majorité UMP depuis 2002. Quelques vérifications auprès de l'INSEE et une rapide enquête de terrain ont confirmé les doutes de la brigade : "Les personnalités visées mènent des reformes courageuses qui remettent en cause les petits privilèges des pauvres, des chômeurs, des étrangers, des fonctionnaires, des salariés, des profs, des magistrats, des chercheurs et tutti quanti...la liste des suspects s'est allongée considérablement. L'enquête peut durer des années". Un policier ayant lu (sic) Marx (re-sic) nous confiait même qu'on pouvait voir dans ces menaces une manifestation de la lutte des classes : "Le gouvernement tape très fort sur le peuple tout en privilégiant ostensiblement les riches. C'est une politique de classe assumée. Le mobile est sans doute à chercher de ce côté là. En toute conscience, il faudrait interroger tous les français non-assujettis à l'ISF. Ils ont tous une bonne raison de vouloir buter ces gars-là".

Les vagues d'arrestations ont débuté en marge des manifestations


Plutôt que d'accréditer la thèse archaïque d'un rejet massif par la population, la presse préférait pointer du doigt l'attitude d'une opposition arc-boutée sur ses conservatismes et alimentant la violence. Ainsi, Eric Zemmour de stigmatiser "le polpotisme rampant des syndicats français. On commence par manifester contre le gouvernement, puis on appelle au meurtre. SNES, SUD, NPA, LKP, tous irresponsables, tous coupables !". En ces temps de crise, il apparaît en effet inacceptable de jouer la carte du populisme ...jusqu'à l'irréparable.


De méme, Alain Juppé, une des victimes, n'est pas inquiet et ne croit pas à la thèse de la lutte des classes : "Ecoutez, on mène cette guerre aux pauvres depuis 30 ans, et les règles du jeu ont toujours été les mêmes. Nous les bombardons (pour leur bien), ils ne répondent pas. Sinon c'est l'escalade. Imaginez que les classes populaires décident de se défendre et de nous chier dans les bottes. Ils ont peut être des fusils, mais nous avons des chars, des avions, du matériel anti-émeutes. C'est un combat perdu d'avance. C'est pourquoi je ne crois pas à la piste politique".

"La lutte des classes? Et mon cul c'est du poulet?"

Il semblerait d'ailleurs que le parquet, dans sa grande sagesse, ait empêché la police d'ouvrir la boîte de pandore de la piste sociale. Aux dernières nouvelles, la thèse officielle relayée par les médias pencherait du côté d'un "déséquilibré".
Les réformes peuvent continuer.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Clap clap clap clap clap clap clap clap clap : applaudissements éternels.

Constantin a dit…

Démente la photo des Tib...des Juppé !
Je suis jaloux.

Aka 75 a dit…

Avec de tels articles, l'avenir du blog de "Jean-Pierre Martin"

sKaLpA a dit…

@ aka 75:

très fort!!!!

Chomp a dit…

Bon, récapitulons.
Tu vends des choux-fleurs et des concombres à Tarnac, tu es un terroriste.
Tu fourgues des pruneaux de démonstration à Paris, tu es un déséquilibré.
Well
J'ai du louper une MàJ quelque part, là...

cyclomal a dit…

La piste du déséquilibré me semble la bonne: C'est qu'il en faut, de la maîtrise, pour ne pas envoyer la munition.

Crapaud froid a dit…

Et la voie rectale ? Ce serait bien plus rentable en termes d'efficacité/coûts...

Claudius a dit…

La piste du déséquilibré, moi je veux bien, mais ça représente tout de même 65 à 75 % de la population !

Anonyme a dit…

Salut Bernard,
tu as oublié la concierge du château de Versailles dans la liste des anciens vivants.

emcee a dit…

60 millions? C'est largement exagéré!
Il faudrait d'abord défalquer les enfants de moins de cinq ans et les grabataires.
De plus, cela ne peut pas être un coup de la gauche: elle attend bien sagement les élections pour ferrailler.
Et puis, il faut voir à qui profiterait le crime?
La "gauche" "PS" obtient les postes les plus prestigieux au gouvernement (Affaires Etrangères, Ministère de la désintégration, Mission de confiance pour démanteler le régime castriste, etc.) et sans supplier, en plus.
Il n'y a qu'Allègre qui n'a rien obtenu ...
D'autre part, il y a quand même une anomalie dans cette affaire: pourquoi Juppé?
Alors? On fait encore le malin, maintenant, Monsieur Bernard, à porter des accusations insensées?

Anonyme a dit…

Ce qu'on ne dit pas sur cette affaire :
1. Aaah la victimisation...c'est vraiment pas mal.
2. La personne qui check(ait) le courrier est intérimaire
3. Sarkozy est déjà pourri à l'Anthrax, ça le rend mossad
4. Quelle déconneuse cette grande muette !
5. Une rocket, ca ne rentre pas dans une enveloppe kraft A4.

PG

gauchedecombat a dit…

et moi, et moi, et moi !!!!

http://gauchedecombat.blogizy.com/

(lire l'article à ce sujet : "encore un coup de la CIA (ah bon l'existe encore ?)" et "stop la censure" sur :
http://gauchedecombat.wordpress.com/2009

ps JPM tu pourrais venir faire un tour de temps en temps et venir boire le café nom de bois depuis le temps que je t'attends, je te promets de te faire gouter une petite mirabelle non frelattée, totalement artisanale, garantie sans éthanol... mdr...

Ps2 il n'uaront pas l'alsace et la lorraine, tiens voila mon zob zob , tiens voila mon zob zoby !


ps 3 sarkozy, ptit zizi ! cé crala qui me 'la dit ( cf : http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/03/01/carla-gilberta-bruni-a-poil-sur-lun-des-blogs-de-gauchedecombat/). Bye et au plaisir !

Ps 5 tu votes pour qui ou quoi aux européennes ?

Anonyme a dit…

"Il faudrait d'abord défalquer les enfants de moins de cinq ans et les grabataires."
Faux, car si les parents de ces enfants sont des opposants, il est génètiquement possible qu'ils soient prêts à faire ça.

Enfin bref, encore un article excellent et bien plus réaliste que la thèse des médias.

C'est là qu'on comprend pourquoi les munitions et armes ne sont pas en vente libre en France... La Poste serait débordée...

ko a dit…

J'ai voté Couderc parce qu'il est pas loin de chez moi et qu'il dirige ma ville natale depuis trop longtemps. Snif.

Sinon je ne comprends pas que certain-es n'aient pas reçu leur petit cadeau non plus : Peillon... Aubry... tant qu'à y être, hein ?

Anonyme a dit…

ça ne vous rappelle pas un chouïa le montage pourri du HB de Neuily à la maternelle avec le même protagoniste principal ?
soit une "Operation de diversion executive" et ecran de fumée pour cacher quoi ?
L'avènement du futur imperator européen en ti'zizi ?

jardin a dit…

Eh non, emcee, les enfants de trois ans ont déjà été attaqués par ces machins, ainsi que ceux qui portent des couches.

Quant aux grabataires, souviens-toi de ceux qui souhaitaient mourir dans la dignité et à qui c'était interdit par ces guignols.

Je crois que JPM a raison, la liste des suspects est bien longue.

Anonyme a dit…

Tant que le niveau réel de corruption des dirigeants politiques, de gauche comme de droite, sera ignoré du public, des menaces de ce type de la part de la « racaille », ou de la « voyoucratie », comme le dit si bien Nicolas Sarkozy, seront inévitables :

http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

Qu’en pense « Bling-bling » ?...

Jean-Charles Duboc