lundi 21 juillet 2008

Thatcher - Sarkozy : 10 - 1

Marina Petrella va mourir. Et c'est bien la preuve que la France devient peu à peu une démocratie moderne.

Depuis 2002, et l'extradition de Persichetti, la France a définitivement abjuré son soutien aux terroristes des brigades rouges. L'UMP a tiré un trait définitif sur ce sombre jour de 1986, où le félon Mitterrand avait cédé aux sirènes droits de l'hommistes et accordé l'asile à tous les terroristes communistes qui "avaient rompu avec la machine infernale". Comment peut-on être assez naïf (ou criminel) pour croire que ces gens puissent retrouver une activité normale?Assassin un jour, assassin toujours! Un communiste reste un communiste et aucune rééducation mentale ne peut le sauver. La France, en abritant les brigadistes, se mettait en danger. Grâce au gouvernement Fillon, notre pays est plus sûr.

On entend d'ici les gauchistes hurler à la trahison. La France aurait donné sa parole. Mais Mitterrand n'était pas la France. Les socialistes ne sont pas la France. Nicolas Sarkozy a été elu démocratiquement. Et cette élection signifie la fin du socialisme, la destruction de cette idéologie qui a ravagé notre pays. Extrader Petrella, c'est respecter la volonté du peuple. C'est la démocratie tout simplement. Et que ceux qui n'acceptent pas le jeu de la démocratie aillent vivre ailleurs. A Cuba par exemple.

Sarkozy : une certaine idée de l'Italie et de la justice



Mais plus encore que la fin du socialisme, c'est la mort annoncée de Marina Petrella qui va signifier l'entrée de la France dans le cercle des grandes démocraties du monde. En refusant de céder au chantage ignoble de la grève de la faim, Nicolas Sarkozy s'offre une stature internationale de l'ordre de celle de Margaret Thatcher.
Rappelons-nous le courage avec lequel la dame de fer avait resisté aux pressions et avait laissé mourir de faim 10 détenus membres de l'IRA qui réclamaient le statut de prisonniers politiques. "Un crime est un crime ; ce n'est pas politique" avait rétorqué celle qui aujourd'hui encore fait l'admiration de tous. La Grande-Bretagne venait d'entrer de plain-pied dans le monde moderne.
La fermeté de Miss Maggie allait permettre d'instaurer une nouvelle forme de dialogue social qui reste la référence en Europe.

Margaret Thatcher sait aussi s'engager pour des causes humanitaires justes



Ce geste fort marquera un tournant dans le mandat de Nicolas Sarkozy. Une fois Marina Petrella morte dans le silence poli de l'opposition, la voie sera grande ouverte pour réprimer de quelque manière que ce soit la contestation.

Il me tarde de voir les grandes manifestations prévues à l'automne réprimées dans le sang. Il me tarde de voir ces gauchistes tomber sous les balles républicaines. Il paraît que l'armée a commencé un entraînement spécifique. A Carcassonne.

8 commentaires:

Olivier a dit…

La légende sous la photo de Thatcher et Pinochet est à mourir de rire !!!

kob a dit…

Là encore, je rigolerais si... ce n'était pas si juste et si réel.
Puis-je ajouter que les grèvistes de l'IRA auraient eu droit de nos jours à un traitement encore plus approprié : un terroriste est un criminel politique, et il est hors de question de leur accorder le bénéfice des droits humains fondamentaux, réservé aux criminels de droit commun.

Sinistrement mais cordialement,

K.

emcee a dit…

Très bien vu. Comme toujours.
Ah, Bobby Sands! S'il ne s'était pas obstiné bêtement, peut-être qu'aujourd'hui, il aurait eu la chance de pouvoir appeler à voter oui à la Constitution européenne. (oui, je sais, il n'était pas irlandais du Sud, mais après tout, est-ce que Dany CB vote chez nous, lui?).
Et c'est bien vrai, ça, ils n'ont qu'à aller vivre à Cuba!
Et qu'ils ne viennent pas pleurnicher après!

vieil anar a dit…

Marina Petrella a t-elle été impliquée directement dans des attentats causant des morts(violentes par nécessité!)?
Personnellement, je n'en sais rien, mais Battisti était soi-disant impliqué, lui aussi dans des morts violentes!!
On peut toujours se draper dans les oripaux de l'indignation vertueuse et laisser sortir Nathalie Ménigon de prison, 30 ans après, atteinte d'une grave maladie...
Je ne sais pas, je n'ai pas connu ni Baader, ni Ulriche Meinhof, mais il me semble que je les aurais trouvé sympathiques!! Il me semble.

Plop Monsieur a dit…

La rééducation mentale, non. Ce sont des fadaises gauchistes de type "mieux vaut la prévention que la répression".

Par contre nous pourrions réfléchir à des moyens de changer les esprits corrompus de manières plus humaines, plus scientifiques. La lobotomie à fait d'extraordinaires avancées ces dernières années... Voir l'élection de Nicolas.

dax2 a dit…

Il me semble déceler dans ce commentaire, au demeurant fort bien écrit, un parfum d'ironie qui me gêne.
Car enfin, notre Président a remis la France sur la voie du redressement national et défend, enfin, les vraies valeurs de notre beau pays. Que les étrangers et les tenants du cosmopolitisme dégénéré se le tiennent pour dit : nous sommes partis pour rendre la France aux vrais Français !
Et comme le disait Benito Mussolini, l'autre grand homme italien avec Silvio Berlusconi: " Lorsque tous les opposants seront sous les verrous, je régnerais sur une Italie libre".
Salutations patriotiques.

damien a dit…

arf..je ne ris plus .. triste france, triste europe, triste monde

toki a dit…

il vaut mieux en rire...