mercredi 21 octobre 2009

Une enfance Neuilléenne

Après avoir connu la souffrance de la séparation d'avec Cecilia, le locataire de L'Elysée, Nicolas Sarkozy, est aujourd'hui confronté à un problème trop longtemps refoulé : les crises à répétition de son fils Jean, 24 ans, marginal cocaïnomane qui vit depuis l’enfance dans l’obsession de la figure d'un père distant et colérique à la personnalité écrasante. Il sombre petit à petit dans une dépression chronique. Pendant que le père croque l'existence à pleines dents et jouit d'une reconnaissance mondiale depuis ses succès en matière de politique étrangère, le fils enchaîne les cures et les tentatives de suicide.



Difficile de dissimuler les ravages de la cocaïne




Aujourd'hui, Jean Sarkozy dénonce et accuse son président de père dont il dit qu' « il est pourri par le désir d’être aimé et le besoin d’argent. Il ne pense qu’à lui. Il séduit puis méprise.»

Face à la détresse envahissante du fils, le père est obligé de réagir : il est trop tard pour dissimuler l'existence de Jean à l'opinion publique comme les Kennedy ont su le faire avec leur fille Rosemary. Les destins respectifs des familles Sarkozy et Kennedy, souvent comparées, se croisent

Les conseillers en communication de l'Elysée ont alors une idée lumineuse qu'ils soumettent avec succès au chef de l'état : offrir un cadeau, un gros cadeau, à Jean dont ils savent que l'enfance a été rythmée par des cadeaux toujours plus coûteux.




A 2 ans, avant même de savoir conduire, l'enfant Jean avait déjà une bien belle auto très chère


Les caprices sont devenus hors de prix, les conseillers peinent à trouver un cadeau plus cher que le précédent. C'est un ami proche de la famille, Patrick Devedjian, lui-même en pleine rechute, qui suggère à Nicolas Sarkozy d'abandonner son titre de président de l'Epad au rejeton en mal de vivre.



Devedjian en souffrance entre deux cures

115 millions d'euros, sera-ce assez pour acheter la tranquillité ? Rien n'est moins sûr. Carla commence à manifester son désaccord : "La psychanalyse, c'est moins cher et en plus, c'est remboursé par la sécu".

Jean aura-t-il droit un jour à sa crise d'adolescence, tout boutonneux et glabre qu'il est ? N'est-ce pas un droit pour un jeune de se rebeller et de rejeter père, mère, système, confort ... Qui viendra le tirer de ce début de vie ratée. Au bénéfice de qui faut-il encore repousser l'échéance de la crise d'adolescence de la jeune victime ? Autant de question que nous sommes en droit de nous poser. Mais que faut-il attendre du fils d'un fou ?

16 commentaires:

P. P. Lemoqeur a dit…

Bon.
Puisque personne ne semble se précipiter vous féliciter sur ce coup...
Et bien, quelques soient vos sources ou leur absence, vous ne manquez pas d'air.
Bravo.
Souhaitons que les intéressés qui sont, on le sait, un peu procéduriers ne vont pas vous faire de misères...

Anonyme a dit…

J'admire votre courage d'avoir exposer la vérité. Bravo.

Freddy a dit…

Voilà qui prouve une fois de plus que vivre dans un milieu aisé rend malheureux...
Une belle leçon de vie destinée à tous ces imbéciles de pauvres qui osent réclamer des hausses de revenus ! S'il savaient à quel point ils sont chanceux...

Karl-Hyppolite Bruni a dit…

Cher Freddy, voici une mise en abîme de très bel aloi. En espérant que quelques pauvres vous lisent et en tirent le même espoir.

P. P. Lemoqeur a dit…

Surprise !

Je viens de voir la prestation de Jean Sarkozy annonçant le retrait de sa candidature. Mais il n'a pas du cette tronche...

De quand date la photo que vous montrez ?

Je sais , il suffit d'un coach, mais tout de même...

lise a dit…

bref, si je comprends bien, vous continuez dans le style salopards sans vergogne, n'est ce pas ? Toutes mes félicitations.. pour rester si semblables à vous mêmes..
Je précise que je ne suis pas française, que ce pauvre gosse, je m'en moques comme de mes premiers stylos, et que ma réaction n'a rien de politique.

Lise Genz

Flurpity Flurp a dit…

"salopards sans vergogne", non mais ça va pas bien, sans déconner...

Le seul salopard sans vergogne, c'est le monarque qui croit possible de bombarder son rejeton de 23 ans, sans diplôme ni qualification autre que son état civil et ses poses de midinette devant les caméras, à la tête d'un EP aussi stratégique et complexe. Si vous ne vous êtes pas sentie insultée en tant que citoyenne, que professionnelle et qu'individu moyennement lucide, c'est qu'il n'y a rien à faire pour vous, et que vous pourrez approuver tout et n'importe quoi.

Par pitié rendez votre carte d'électeur, Lise.

Miguel Enfoiros a dit…

A Lise et à PP Lemoqeur (c'est un anagramme de Loic Lemeur ça ?), je conseille très vivement le lien ci-dessous.

http://consanguin.blogspot.com/2009/10/nepotisme-et-haute-lignee.html

Karl-Hyppolite Bruni a dit…

Cher Flurpity Flurp, je ne vous remercie pas : vous avez tout dit, il ne me reste rien à ajouter.

Ah si, tout de même, un motif de satisfaction : Québec nous consulte et prend le temps, entre deux promenades d'automne, de nous répondre.

Jean-Pierre Martin a dit…

@lise :

"pauvre gosse" : merci pour ce moment d'hilarité. Je crois qu'il n'y avait pas de meilleure expression pour décrire Jean Sarkozy.

Toi qui n'est pas française, je te conseille vivement la lecture de ce journal :
http://www.liberation.fr/
dont la politesse saura sans aucun doute combler tes attentes.

Christine a dit…

Ouais, tout ça, c'est l'écume des choses. Le fait important, c'est qu'il a tout faux, Jean.
L'était bien plus sexy avec les cheveux longs....

monzoeil a dit…

nous à Mon Oeil on aime ce slogan publicitaire : l'Epad, l'Epadeuuuu, oui mais sans Sarkozy !
salutations de http://monzoeil.over-blog.com/

Anonyme a dit…

Il a été établi de source judicaire que FINAMA et GROUPAMA ont rendus des comptes falsifiés depuis 2005, trompant ainsi la confiance des marchés -et des actionnaires (en plus de violer les obligations de ces marchés régulés que sont la banque et l'assurance).

Par une saisie officielle chez la banque FINAMA, GROUPAMA a été pris sur le fait à pirater des logiciels pour une valeur de $200 millions.

La BEFTI (une brigade d'élite spécialisée dans la fraude informatique), chargée de l'enquête, a d'abord menacé la victime de la fraude afin de lui faire retirer sa plainte.

Le Procureur de la République ayant classé le dossier "sans suite", la victime a demandé copie du dossier d'enquête.

Quelle ne fut pas sa surprise de constater que la Police avait procédé à l'échange du constat d'huissier officiel par un constat d'huissier fourni par la partie mise en cause, efectué un mois après la saisie -et dans un établissement différent du lieu de l'infraction.

Ce second constat d'huissier, sans valeur officielle, établissait bien évidemment l'innocence de GROUPAMA.

En vertu du "SECRET BANCAIRE", GROUPAMA y demandait explicitement à la Police de limiter ses investigations à un établissement qui n'était pas celui de l'infraction officiellement constatée.

Après avoir formé un recours devant le Procureur Général de Paris, celui-ci expliquait qu'il n'y avait "pas d'infraction constatée" et que, donc, le classement sans suite était maintenu.

Outre la corruption des services de la Police, le fait que le Procureur Général ait couvert la falsification du dossier d'enquête en dit long sur le désir sincère du gouvernement de mettre un terme aux "dysfonctionnements" (malheureusement récurrents) de la justice en France.

Tous les détails ont été rendus publics (la réponse négative du Procureur Général, le dossier d'enquête de la BEFTI, ainsi que le constat d'huissier non-officiel de GROUPAMA):

http://remoteanything.com/archives/groupama.pdf

monzoeil a dit…

c'est un article qu'il faut savoir lire entre les "lignes". Bravo
http://monzoeil.over-blog.com/

Osemy a dit…

"Non tu ne puis-je pas. Va donc me soigner cette vilaine peau. Après tu te permettras".

B. Poolevorde...

infos du monde (reloaded) a dit…

bonjour,

Ca fait un certain temps que je vous observe et je constate que vous seriez parfait pour rejoindre notre équipe.

Nous souhaitons faire revivre le journal "infos du monde", que vous connaissez certainement.(Si ce n'est pas le cas précipitez-vous ici)au format web.

si l'idée vous intéresse, contactez-moi: grodem2012@gmail.com