mardi 28 avril 2009

Alerte à la grippe gauchiste!

L'OMS vient d'augmenter le niveau d'alerte pandémique à 4 sur une échelle de 6 alors que l'on découvre chaque jour de nouveaux cas de grippe gauchiste dans le monde. A l'heure actuelle, c'est l'Europe qui est inondée par le virus et la France est frappée de plein fouet. La ministre de la Santé Roselyme Bachelot redoute l'apparition de nouveaux cas graves après les victimes de Caterpillar, Molex ou Continental : "Il est difficile de répertorier tous les cas, car on ne connaît pas la durée d'incubation. Le feu couve peut être dans de nombreuses entreprises. Sur recommandation du G20, on a mis sous surveillance active les salariés touchés par un plan social, qui est paraît-il un facteur aggravant. Mais on n'en sait pas encore assez sur le virus". Un virus qui ne cesse de muter.


D'après Benoit XVI, l'utilisation du masque est inutile face au virus

C'est en Amérique du Sud et vraisemblablement au Venezuela qu'est née cette souche mutante du virus influenza CCCP1 à l'orée des années 2000. Un virus déjà connu par les scientifiques puisqu'il était à l'origine de la grande épidémie de 1917 en Europe de l'Est. Un spécialiste de l'institut Adam Smith témoigne : "La vigilance s'était quelque peu relâchée ces dernières années, car on croyait l'avoir définitivement éradiqué en 1989. Malheureusement, certains foyers infectieux ont subsisté, notamment dans les populations très pauvres. Et Influenza CCCP1, tel le phénix, est réapparu dans les bidonvilles vénézuéliens". Cette résurgence du virus, si elle avait fortement inquiété les Etats-Unis qui avait tenté une action sanitaire en 2002 au Venezuela, n'avait pas troublé la marche du monde. "La souche vénézuélienne semblait peu active et peu contagieuse même si certains pays voisins ont subi une contagion comme l'Equateur ou la Bolivie".

Mais la crise financière apparue à l'automne 2008 a brisé cet équilibre précaire et enclenché une vague de contamination tous azimuts. Des foyers épars apparaissent chaque jour. De nombreux citoyens sont touchés : on voit éclater des émeutes, des révoltes, des manifestations, des séquestrations de patrons parmi les catégories les plus pauvres, qui sont autant de symptômes de la maladie. Plus inquiétant, même les populations les plus protégées développent des signes de gauchisme. On assiste ainsi à des réunions de dirigeants mondiaux voulant "rénover le capitalisme" et mêmes les journalistes les plus serviles rivalisent de sévérité contre les patrons-voyous. Malgré tout, les experts de l'OMS se veulent rassurants : "Les manifestations les plus violentes de la maladie touchent les catégories de population les plus défavorisées. C'est là que se situe le problème. Quant aux prises de position anticapitalistes des élites politiques ou médiatiques, je tiens à être très clair. Ce sont des signes bénins, des preuves du bon fonctionnement des anticorps libéraux. Le corps social dominant se défend en apprivoisant le virus, avant de le détruire violemment. Dans quelques mois, tout sera rentré dans l'ordre".

Les sujets à risque ont été isolés dans des centres de rétention

Malgré ces propos rassurants, le gouvernement français se mobilise pour éradiquer définitivement la grippe gauchiste du territoire. On assiste ainsi à un durcissement législatif avec isolement carcéral obligatoire pour tout velléitaire gauchiste. De Julien Coupat (premier cas détecté de l'épidémie en France) aux dépôts de plainte de patrons contre les salariés en colère (fièvre gauchiste), c'est tout l'arsenal judiciaire qui est en branle. Ainsi, le ministre de l'Intérieur a stocké près de 100 000 policiers armés jusqu'au dent prêts à intervenir pour circonscrire la pandémie (comme à Strasbourg lors du sommet de l'OTAN). Par ailleurs, les autorités préconisent quelques gestes préventifs simples : ne pas voyager en Amérique du Sud, porter un masque (mais pas de cagoule) et ne pas fréquenter de chômeurs, sans-papiers, travailleurs précaires, licenciés économiques, syndicalistes...

Le Tamiflu a l'air vachement efficace

Les laboratoires travaillent d'ores et déjà à un vaccin anti-gauchisme. Pour cela, ils étudient les caractéristiques physiologiques de certaines catégories de population résistantes au virus grippal. Ainsi, des policiers, des militaires, des patrons, des militants UMP, Manuel Valls et Frédéric Lefèvre ont accepté de subir une batterie de tests pour déterminer les causes de leur exceptionnelle résistance. Et une piste sérieuse commence à se dégager : sur des QI anormalement bas, le virus n'aurait aucune prise.

18 commentaires:

Nicolanicoca a dit…

"sur des QI anormalement bas, le virus n'aurait aucune prise."Cela semble aberrant du point de vue de l'Évolution. La sélection naturelle devrait au contraire faire en sorte d'éliminer les plus cons. Il faut d'urgence faire muter ce virus.

Jean-Pierre Martin a dit…

Pour autant que le QI élevé soit un facteur d'adaptation ! Ce qui, au regard de ce qui compose le gouvernement et autres vainqueurs du système, reste à démontrer...

Marie-Prudence a dit…

J'ai peur, Jean-Pierre, j'ai si peur... Protégez-moi.

cyclomal a dit…

Si la pandémie devait faire rage, il faudra se résoudre à lancer une souche saine en faisant copuler Lefebvre et la Morano: l'avenir du monde sera entre leurs reins!

ko a dit…

Ahhhh... Aaaahhhh... Atchouuum !

'Sais pas ce que j'ai, moi, je me traîne une de ces fièvre...

Dom a dit…

Avant le charbon soignait tout...
On avait bonne mine.

emcee a dit…

Un impératif, me semble-t-il: les manifestants du premier mai devraient tous porter un masque afin de se préserver de la grippe du cochon de gauchiste, voire de celle du poulet.
Cela évitera de se mélanger les symptômes.
Principe de précaution.

yelrah a dit…

Pis à force de bouffer de la vache enragée hein ...

Mlle S. a dit…

ça me rappelle l'histoire des abeilles africaines ou abeilles tueuses, elles sont arrivées aux USA par le Mexique.

Le pape se serait d'ailleurs prononcé contre la tenue habituelle portée par les apiculteurs, tenue qualifiée d'inefficace, au profit de celle-ci, officiellement prônée par le Vatican :

http://www.topnews.in/files/kkk.jpg

Mlle S. a dit…

Ah on me signale une erreur dans l'oreillette, la fièvre de la grippe gauchiste et c'est le drame : une mauvaise manip'.

Tant pis, je capitule, comme le PS.

Claudius a dit…

>>> à emcee :
d'où l'utilité de la cagoule tant décriée et finalement prophylactique

Anonyme a dit…

" Et une piste sérieuse commence à se dégager : sur des QI anormalement bas, le virus n'aurait aucune prise."

On comprend mieux le pourquoi de la casse de l'école et de l'enseignement supérieur. C'était une politique de prévention.

Mais il semble cependant que cela ne soit pas suffisant pour contenir la pandémie : même un bac -12 n'est pas a l'abri du virus. Un sérieux doute pèse donc sur la "théorie du faible QI" à en croire des membres du MEDEF.

Des proches du gouvernement réfutent cet argument jugé falascieux. "Les énarques semblent totalement protégés, ce qui confirme la thèse de la protection par faible QI et esprit de mouton de panurge", rappelle un membre du gouvernement qui appelle au calme et a la lucidité : "il va falloir casser le code du travaille si on veux s'en sortir."

Anonyme a dit…

pourquoi êtes vous contre les catholiques ? quelle rapport Benoit XVI et l'utilisation du masque ?

ce serai dommage que vous irez en enfer pour toujours, toujours, toujours .

Hamsterviolent a dit…

D'ailleurs, c'est pour éviter toute contamination de notre Président que lors de ses déplacements dans les terres, les administrés sont invités par le maire ou le préfet à rester chez eux. Les policiers postés à chaque coin de rue sont un rempart efficace contre le virus.

Qu'attend-on pour étendre ce principe de précaution à tout le pays?

Line Nommable a dit…

Appliquer le principe de précaution et fermer toutes les épiceries de Corrèze. Agir en amont (prévention)et distribuer gratuitement le Figaro à l'ensemble de la population.
Et puis extirper le mal à la racine par la thérapie génique: tester et traiter "in utero" tous les enfants à naître afin d'éradiquer définitivement le virus et de retrouver, pour le plus grand soulagement de tous, un esprit sain dans un porcin.

Anonyme a dit…

Je sais pas comment faire des suggestions (j'ai pas vu la petite boiboite) mais je verrais bien :
n'offrez plus du muguet, c'est démodé (ni des excuses, c'est connoté), lancez des chaussures, c'est très apprécié ! Et si vous n'en avez pas, séquestrez votre patron pour les lui piquer ! Etc.

rainai a dit…

Bonjour,
votre billet est intéressant mais il comporte des lacunes comme par exemple l'aisance de ce virus à se développer dans les pays chauds. Peut-on affirmer que dans nos régions tempérées il aurait la même virulence? J'en veux pour preuve que le facteur de Neuilly est obligé d'aller se faire bronzer aux Antilles le 1er mai au lieu d'aller se les geler avec ses camarades syndiqués entre Bastille et Nation.

Patricia a dit…

Vous me faites rire. Si cela se trouve, moi aussi j'ai cette grippe gauchiste, puisque j'aime beaucoup le Venezuela d'Hugo Chavez. Quels sont les symptômes au fait? Et comment a-t-on fait pour l'éradiquer dans le temps? Ces mesures s'imposent sûrement maintenant.