lundi 5 janvier 2009

Le Dakar renaît de ses cendres

Un an après la piteuse annulation de l'épreuve sous la menace de l'ultra-gauche Mauritanienne, le célèbre rallye-raid, tel le phénix, ressuscite au cœur de l'Amérique latine. Loin de dénaturer sa légende, le Dakar semble y retrouver un second souffle comme en atteste le pilote Luc Alphand : "A la longue, on se lassait un peu d'écraser des gamins noirs. On finissait par connaître par cœur le bruit des os qui explosent sous la roue. Là avec les gauchos, ça change un peu. Il sont un peu moins arriérés donc c'est plus dur de les attraper. L'organisation de course nous a conseillé de broyer de l'indien. C'est moins chiant administrativement...".

Mais le come-back du Dakar est aussi et surtout l'occasion de revenir sur Dakar-Paris, le court-métrage qui bouleversa les consciences et rata de peu l'Oscar à Hollywood.

6 commentaires:

Jean-Pierre Martin a dit…

Bravo ! Bis !

Constantin a dit…

Mouarf ! Perdu dans la Beauce...à moins que ce soit le Brésil sénégalais...c'est ça la mondialisation, finalement.

Anonyme a dit…

Comment peut-on aider ces populations ? Y-a t-il un concert de prévu (France Aid)? Peut-on faire parvenir des pompes à soleil à ces populations qui souffrent de manque d'insolation ?...

Teddy a dit…

Mais quand même ! Luc Alphand a raison quand il dit que ... heu ... beuh.. ah non, pardon je confonds avec un autre.

Anonyme a dit…

Bonjour, Très bons article et vidéo à mon goût ! Pouvez-vous préciser d'où viennent les propos de Luc Alphand ?

sKaLpA a dit…

Yep!

Je propose que la coupe de France de football se déroule désormais en Sibérie; non mais!