lundi 5 avril 2010

"La plupart des pédophiles sont catholiques"

« Il faut être honnête. Moi, je suis un peu catholicophobe. Cela ne me gêne pas de le dire. » A l'image de Claude Imbert, journaliste au Point, nombre d'intellectuels français n'hésitent plus à déclarer leur haine de la religion catholique. D'Ivan Rioufol à Elisabeth Lévy en passant par Philippe Val et Eric Zemmour donc, les médias français tirent à boulets rouges sur ces catholiques "qui se multiplient comme des rats". Et derrière ces leaders d'opinion, c'est tout le pays qui connaît une inquiétante poussée de fièvre anti-catholiques. Les scandales pédophiles à répétition ont évidemment mis le feu aux poudres, mais c'est bel et bien l'éternelle question de l'intégration des catholiques à la République qui ressurgit.

Là ça va trop loin

Discriminations à l'embauche (impossible pour un catholique de devenir assistant-maternelle par exemple), violences, profanations d'Églises, stigmatisations...la liste des difficultés rencontrées par les catholiques de France est longue. Du côté de la Conférence des Évêques de France (CEF), on déplore bien sûr ces difficultés. "Les catholiques sont victimes d'amalgames honteux. Il ne faut pas confondre notre religion qui prône l'amour et la paix avec ce qu'en a fait une minorité d'intégristes. Je le dis et le répète, la bible ne prône pas la pédophilie" s'est emporté Monseigneur André Vingt-Trois. "Les catholiques ne demandent qu'à s'intégrer et à respecter les lois de leur pays d'accueil".

Benoît XVI craint un châtiment physique

Malgré cette mise au point, le monde politique s'est emparé de la polémique. Après avoir "fermement condamné" les violences"intolérables" dont sont victimes les catholiques, le président Nicolas Sarkozy a tenu à adresser un rappel aux règles républicaines : "Je suis garant de l'unité nationale, et à ce titre je voudrais simplement dire ceci. En France, on ne tripote pas les enfants dans sa baignoire". Du côté de l'UMP, même si on se félicite de l'intervention présidentielle, on entend enfoncer le clou. Ainsi, Jean-François Copé a annoncé qu'une proposition de loi visant à exclure de l'école les enfants victimes de violence pédophile serait prochainement examinée. "L'école est un sanctuaire et à ce titre, on ne peut y tolérer aucune forme de prosélytisme. Un enfant qui arborerait fièrement son viol catholique serait automatiquement renvoyé".

"This is sperm"

Mais sur le front de la pédophilie, la France n'entend pas agir seule. Il se dit de l'autre côté de l'Atlantique, qu'une vaste coalition emmenée par les États-unis solliciterait l'accord de l'ONU pour envahir le Vatican et traquer Benoît XVI et ses hordes de pédophiles kamikazes. Au risque de l'enlisement. Sur fond de Guerre à la Pédophilie, les catholiques n'ont pas fini de payer.

19 commentaires:

Patrick a dit…

Et les enfants de cœur, alors ? quand dénoncera-t-on cette forme particulièrement perverse d'esclavage religieux ?

Anonyme a dit…

L' "indignation automatique", c'est comme l'éjaculation précoce, ça part tout seul.

Bravo pour cet exemple par l'absurde.

Et comme dit Timsit :

"Ils ont un pays, les catholiques, qu'ils y retournent ...

... au Vatican !"

Arf !

Zgur en extérieur
http://zgur.20minutes-blogs.fr/

Anonyme a dit…

Vous avez raison car qui oserait affirmer que les moines tibétains seraient pédophiles.
Selon les dire du safrané Dalaï Lama tous les moines sont émasculés.

cultive ton jardin a dit…

C'est un fait.

Et du coup, il est tout à fait normal que des rafles aient lieu à la sortie des églises, le dimanche après la messe.

Surtout à Versailles, où ils sont bien connus pour être particulièrement intégristes.

Anonyme a dit…

"Benoît XVI craint un châtiment physique"

C'est pour ça qu'il se masque les couilles? Je comprend pas théoriquement chez un pape il s'agit d'un surplus anatomique. Ne dit-on pas "vieux comme les couilles du Pape"?

Olivier Bonnet a dit…

Merci de dénoncer enfin cette intolérable catholicophobie, de même qu'il est intolérable que les catholiques soient relégués dans des ghettos sociaux dit "quartiers sensibles", où il est impossible de trouver ni viande hallal ni casher !

dominique a dit…

J'ai entendu dire qu'un élu aurait soulevé un tollè en proposant un projet de loi visant à protéger la minorité catholique de la diffamation, du racisme et du negativisme anti-catholique... Se retrouvant seul, il y aurait renoncé... Est-ce exact?
Et pourtant ne serait-il pas temps que les catholiques bénéficient enfin des mêmes droits que les esclaves, les juifs, les noirs et les arabes ?
En écrivant cela, je croyais faire une blague et tout à coup je me suis rappelé le sketch de Guillon où il disait qu'aujourd'hui il n'y a plus que le pape qu'on pouvait insulter sans aller au tribunal...

proxy a dit…

MDR à la lecture d'un article qui signale que 2 juifs(zemmour+levy) ont la haine de la religion catholique!!!!

Anonyme a dit…

Un maire vient d'interdire la construction d'une église dans sa commune.

Il aurait dit: "On sait comment ça commence. On accepte la construction d'une église et puis on en a partout. Des cloches le dimanche, Des croyants pendant les pardons. Tout ça crée du désordre ! Et puis, avouez-le, avec leur encensoirs, leurs hosties et leur eau bénite, ces gens-là n'ont pas les mêmes moeurs que nous".

Anonyme a dit…

On ne le répètera jamais assez :
13 et 3 font 16

Darky a dit…

Les actions du Vatican sont en baisse. C'est le moment d'acheter.

D'autant qu'il est fort probable que Benoit 16 lance prochainement une OPA sur Rael.

On va se faire des couilles en or.

Jean-Claude a dit…

se méfier de Sarkozy qui a dit:
"En France, on ne tripote pas les enfants dans sa baignoire"...
et sous la douche?

Alex a dit…

Je propose un sujet à Jean-Pierre Martin, faut-il réouvrir les maisons closes pour les journaputes?

Anonyme a dit…

Est-ce que c'est par une loi qu'il faut contraindre nos bonnes soeurs à enlever le voile, quitte à les exclure des hôpitaux ou de nos écoles ? Non je pense que c'est par la discussion que l'on parviendra à leur faire adopter une tenue conforme aux valeurs traditionnelles de la France et à renoncer aux tenues patriarcales qu'elles portaient dans leur pays d'origine.

Anonyme a dit…

"la plupart des pédophiles sont catholiques"

Ah bon ?

http://www.bivouac-id.com/2010/02/25/pakistan-95-des-camionneurs-ont-des-activites-sexuelles-avec-des-garcons/

Anonyme a dit…

"la plupart des pédophiles sont catholiques"

Oui et la plupart des gauchistes "antiracistes" ne sont rien de moins que des petites merdes bien coulantes collaboratrices suçeurs de bites arabes pour chialer sur causeur et fermer les yeux sur ça :

http://www.defrancisation.com/perpignan-sale-francais-nous-allons-baiser-ta-blanche/

je me demande comment l'auteur de ce blog peut "se faire chier" étant donné qu'il est lui même constitué exclusivement de merde de chameaux malade et baveux.

Anonyme a dit…

Cher anonyme1, on note avec mansuétude votre gageure de reprendre avec justesse la belle verve consanguine ; néanmoins, il semble que vous n’excelliez pas encore dans cet exercice ; l’insulte, par exemple, y est trop faiblarde, le lyrisme tombe quelque peu à plat… (« suceurs de bites arabes », quelle ringardise… on s’attend à mieux… par exemple : « lapées de poils de glaouis ») bref dans l’ensemble c’est laborieux, hélas. Mais ne vous découragez pas, diantre ! Loin de nous ce funeste désir ! Poursuivez, l’ami, travaillez cette haine, rêvez cette insulte forte, stylisée, et enfin digne du respect de vos paires (de couilles) ! Etonnez-nous !

Et surtout, continuez à tout prendre au premier degré, c'est comme ça que vous êtes drôle.

Anonyme2

Jean-Pierre Martin a dit…

@anonyme1 :

Bonjour Monsieur,

j'ai l'honneur, je présume, de m'adresser à ce que vous et vos coréligionnaires de même patrimoine génétique entendez par "un français pur souche".

Et bien figurez-vous que c'est pour moi une première, et croyez-moi, j'en suis sincèrement ému car voyez-vous, depuis deux ans que ce blog existe, aucun membre de votre confrérie n'avait encore souhaité témoigner ici, et Allah est témoin que ce n'est pas faute d'avoir essayé de les faire participer à nos débats.

Aussi, je brûle de vous poser cette première question, à laquelle j'espère vous répondrez avec la sincérité qui vous caractérise :

Quel effet cela vous fait-il d'appartenir à la race supérieure ?

Est-ce toujours aussi simple à vivre qu'il y paraît à première vue, ou est-ce que, de temps en temps vous n'avez pas, vous aussi, un petit moment de faiblesse, le complexe de supériorité qui vous trahit, le "petit coup de blues", comme on disait dans les champs de coton, qui vous fait dire, de temps en temps, moi aussi, j'aimerais bien, quelquefois, être un privilégié assis dans mon canapé à attendre les allocs ?

Mathieu a dit…

Cet article est tout simplement scandaleux. Je suis choqué et je vais de ce pas prier pour votre salut. Comment peut-on tomber aussi bas pour écrire de telles choses ?