vendredi 10 juin 2011

Après les farines animales, les farines humaines

L'idée était presque trop simple. Alors que les prix des denrées alimentaires flambent, que la malnutrition gagne chaque jour du terrain, l'Union Européenne a décidé de frapper un grand coup : autoriser la commercialisation des farines humaines. "Il s'agit de transformer les cadavres humains en farines. Ainsi vous obtenez un complément alimentaire ultra-protéiné à moindre coût" s'enthousiasme le ministre de la Santé Xavier Bertrand. "C'est une révolution, la faim dans le monde est vaincue!"

En surproduction, la Libye pourrait inonder le marché des farines

L'innovation technologique est avant tout destinée aux pays du tiers-monde. "Les farines humaines pourront avantageusement remplacer le lait en poudre des biberons. Et permettre à la jeunesse des pays défavorisées de retrouver l'espoir". Mais les pays occidentaux n'oublieront pas leurs populations démunies. "On pourra bien sûr trouver les farines industrielles dans nos supermarchés. Mais, la loi autorisera aussi les familles à garder pépé au congélo en prévision des temps difficiles."

Quand la viande a cette gueule là, ne la mangez pas, elle est périmée.

Le ministre de la Santé a tenu à écarter les rumeurs de "risque sanitaire". "La conception des farines sera confiée aux laboratoires pharmaceutiques et suivra le même protocole que les médicaments". Voilà qui est de nature à rassurer le consommateur. "Et puis la population cible ça reste les bénéficiaires du RSA. En cas de problèmes, il faudra évidemment abattre tout le troupeau, mais ça résoudra le problème de l'assistanat".

Seul risque avéré : contracter une ESB de type maladie de Christian-Jacob,
caractérisée par une dégénérescence du cerveau


Les industriels du monde entier ont tenu à apporter leur soutien à l'initiative européenne. A l'image du pdg de Nike. "Il y avait urgence à agir sur le front du pouvoir d'achat. Il était de plus en plus difficile pour nos ouvriers en Asie de se payer leur ration de riz". Aussi, les farines animales vont permettre à la firme américaine de ne pas "augmenter le coût du travail". Une bonne nouvelle pour les consommateurs occidentaux.

13 commentaires:

Harry Harrison a dit…

On pourrait faire des croquettes et les appeler Soleil Vert, par exemple.

Anonyme a dit…

J'espère que c'est une blague !!!

Richard Fleischer a dit…

Et la fin dans le monde, c'est une blague ?

Richard Fleischer confus a dit…

Ou plutôt : la faim dans le monde...

Anonyme a dit…

Et en réorganisant les mouroirs, pardon les maisons de retraite, on résoudrait les problèmes de l'assurance maladie et de l'assurance chômage.
Excellente idée ! La fin (ou faim ?) justifie les moyens, comme on dit par chez nous

Camille a dit…

Putain mais c'est tellement parfait. Je surkiffe.

Dominique Merlhès a dit…

C'est une réorientation de notre activité à laquelle nous n'osions songer.
Merci pour cette légitimité, notre service développement est dorénavant en charge de ce dossier.
Je pense que NS pourra nous épauler sur ce sujet.
DM

;)

Anonyme a dit…

La France a des idées, surtout quand il s'agit de rouler l'humanité dans la farine. Droit de l'homme, droit à l'alimentation farineuse, tout fait farine au moulin.

Pouet a dit…

Magnifique !!!!

Vous commenciez à me manquer.....

Toujours aussi bon !

cpolitic a dit…

Alors on nous refait "soleil vert" juste pour nous faire peur? ;-p

Joël a dit…

C'est bien gentil votre histoire de farine animale à base de cadavres mais Exxon les utilise déjà pour faire du pétrole : http://theyesmen.org/hijinks/vivoleum

Manger ou conduire, il faut choisir !

Anonyme a dit…

Raahh c'est pas possiblee,
C'est un poisson d'avril :-))

DJM de Cambrai a dit…

Silence depuis juin 2011 !
Problèmes ?
Courage à vous !
Tenez bon...
Merci pour les lectures passées.