samedi 18 décembre 2010

Présidence du FN : Brice Hortefeux favori

"Je veux décomplexer l'extrême-droite et lui rendre ses lettres de noblesse". C'est avec audace que Brice Hortefeux est parti à l'assaut de la citadelle frontiste. Un Front National qu'il entend bien arracher à la dynastie Le Pen afin d'en faire un "parti moderne". Aussi, Brice Hortefeux a fait le choix d'une campagne offensive où de déclarations xénophobes en surenchère sécuritaire, il impose ses thèmes. Au premier rang desquels "l'islamophobie", où malgré les récentes déclarations de Marine Le Pen, le ministre de l'Intérieur garde toute légitimité fort de sa condamnation pénale.

Au vu des images...

Une légitimité renforcée par son action gouvernementale. Comme aime à le rappeler Brice Hortefeux, "tout ce que propose Marine Le Pen ou Bruno Gollnish, on l'a déjà fait". "Lois sécuritaires, expulsions massives d'étrangers, stigmatisation des musulmans, des rom, cadeaux fiscaux, nous avons appliqué à la lettre le programme frontiste" ajoute le ministre de l'Intérieur, avant d'enfoncer le clou comme pour mieux ringardiser ses concurrents : "Il est temps de passer la vitesse supérieure".

...difficile de nier les liens de consanguinité entre FN et UMP

Pour réussir la mue du Front National, le candidat auvergnat entend rénover le logiciel idéologique. "Il ne s'agit pas de tout changer de fond en comble,mais d'opérer quelques changement à la marge pour faire entrer le parti dans le XXIème siècle". Tout d'abord, le ministre veut que le FN "abandonne cette tradition antisémite surannée" et se consacre entièrement à la "haine du musulman" bien plus rentable médiatiquement. Par ailleurs, Brice Hortefeux entend délester le parti de ses "accents ouvriéristes". "Il faut assumer ce que l'on est. Un parti au service des puissants".

L'Express se projette déjà au second tour de l'élection présidentielle

Le but avoué de cette rénovation est de sortir le parti de son "ornière médiatique". Et de gagner en respectabilité. Pour réussir son pari, Brice Hortefeux s'est appuyé sur les écrits d'intellectuels français parmi les plus illustres qui d'Alain Finkielkraut à Claude Imbert ont su populariser le concept de "racisme respectable". Et qui font de Brice Hortefeux le candidat préféré des médias. A l'image du dernier édito vidéo de Christophe Barbier où on l'entend chantonner :

Elle est à toi cette élection,
Toi l'Auvergnat qui sans façon,
M'a donné quatre coups de pied,

Quand je n'avais pas de papiers

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Si ce n'était pas aussi tragique, ou pourrait en rire...

Comp' a dit…

"le ministre de l'Intérieur garde toute légitimité fort de sa condamnation pénale"
Ah ben quand-même!
Je me demandais qui le premier noterait que sa condamnation, dans certains milieux, vaut légion d'honneur, gage de la vraie légitimité franchue-couillue-bottée, et tout le tralala.
Genre: "Viendez, viendez à l'UMP, nous aussi on peut faire aussi pourri que le borgne, la preuve ..."

Christine a dit…

Ah ! Merci mon petit cadre dans une grosse boiboite préféré ! j'avais le moral ratatiné dans les chaussettes après avoir lu tous les commentaires qui applaudissaient ici et là le raout des fachos identitaires alliés aux fachos de Riposte Laïque et aux fachos de toute espèce, il remonte grâce à vous, je me sens moins seule ! Et ça fait du bien !

Coeur de Picrate a dit…

Le grand déçu de cette histoire est Eric Besson. Avec son ministère de l'immigration et de l'identité nationale, il espérait bien lui aussi entrer dans la course à la présidence du FN. Malheureusement, le remaniement a cassé son élan...
Mais il se murmure dans les milieux autorisés que M. Besson verrait Marine Le Pen en cachette, pour un coming-out au second tour de 2012 : on les aurait aperçus ensemble au dernier spectacle de Dieudonné...

aloredelam.com a dit…

c'est vrai cette histoire , je n'en trouve trace nulles parts ?

laure a dit…

Le titre de l'article m'a bien fait rire :)
C'est vrai que Brice a toutes ses chances...

Lisa a dit…

ça n'a jamais existé un choc entre l'islam et le christianisme et ce qu'ils inventent actuellement c'est des histoires pour gravé le fanatisme