jeudi 28 octobre 2010

Allongement de l'espérance de vie : les élections présidentielles repoussées à 2014

"C'est une question de justice sociale. Il est normal que si je demande aux français de travailler deux ans de plus, je sois traité de la même façon. En conséquence, mon mandat sera prolongé de deux ans, et s'achèvera en 2014". Nicolas Sarkozy a donc cédé à la rue. "L'effort doit être partagé par tous. Même au plus haut niveau de l'État". La mesure est symbolique. Mais elle a surtout pour but de rendre moins humiliante la défaite annoncée des manifestants.

"J'ai lu ton rapport sur l'incontinence, c'est brillant!"

Car il sera désormais bien difficile aux syndicats de justifier de nouvelles actions. "Il ne sert plus à rien de manifester". Éric Woerth l'a souligné, "on ne peut s'opposer à la fois à la démocratie et au bon sens". Pourtant, il s'en trouve à gauche pour dénoncer dans cette décision courageuse du président "un déni de démocratie". Ainsi, le populiste Jean-Luc Mélenchon, jamais en retard d'un coup d'éclat médiatique, s'est offusqué "de ce coup d'état" voyant dans cette "manœuvre un hold-up électoral".

Cependant les statistiques sont formelles. L'espérance de vie des chef d'états français n'a cessé de croître. "Alors que l'on vit plus longtemps, les socialistes n'ont rien trouvé de mieux que de faire la retraite à 60 ans, les 35 heures et le mandat présidentiel de 5 ans" s'est défendu François Fillon. "Il faut être réaliste et regarder ce qui se fait chez nos voisins européens. En Angleterre, ça fait 59 ans que Élisabeth II est au pouvoir. En Suède et son fameux modèle social-démocrate, le roi gouverne depuis 37 ans. Comment voulez-vous être compétitif?"

Il y a pourtant d'autres solutions

Frédéric Lefèvre, porte-parole de l'UMP, s'est voulu offensif : "Je comprends que pour les socialistes sept ans de travail semblent insurmontables. Mais, le travail ne fait pas peur à Nicolas Sarkozy". Ajoutant : "si la présidence française ne s'aligne pas sur ce qui se fait à l'étranger, c'est encore un emploi qui sera délocalisé. Si les français veulent être gouvernés par un chinois, qu'ils le disent. Et on verra si la CGT est toujours aussi motivée pour aller défiler sur la Place Tian' Anmen".

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah ! Merci, petit cadre dans ta grosse boîboîte... Enfin une nouvelle qu'elle est bonne ! Ça tombe bien : depuis le temps que je défile avec mon camarade le Peuple, je commençais à avoir des ampoules au c... pieds...
Là, avec l'espoir que tu nous rend, tu nous donnes une bonne raison de ne pas aller à la manif' cette après-m' !
Tous derrière notre courageux chef d'État dressé sur ses talonnettes comme le célèbre coq de notre fumier est dressé sur ses ergots !
Frédéric Lefebvre a raison... Et sus à la Reine d'Angleterre !

Alexandria

Anonyme a dit…

J'aurais plutôt pensé à un rétablissement subreptice par décret du septennat.

Arf !

Zgur
http://zgur.20minutes-blogs.fr/archive/2010/10/08/le-sarkozysme-est-un-confusionnisme-bis.html

GdeC a dit…

Taisez vous, bande de mécréants ! Notre sainteté le si haut Président de notre sacro-sainte république, même en miettes, mérite le plus impératif des respects car c'est un homme courageux qui s'applique à lui-même les principes qu'il assène aux autres et donc il est pour le moins surprenant que vous ne le critiquiez ainsi aussi... TAGUEULE, GdeC, tu nous gonfffles avec tes palabres contre-productives qui font offense au peuple de gauche, bordel de M... (censuré)..

"Euh, pardon, Monsieur, mais ne seriez-vous pas un peu schizophrène ?
- ça se pourrait mon ptit gars, ça se pourrait...

Patrick a dit…

Ah mais, c'est que ça fait plaisir de vous voir pétuler ainsi, monsieur Bernard.

Chomp' a dit…

Ouais, encore que la pétulance est congrue, je trouve,
et va se raréfiant que c'en est une misère, pfff
mais on va pas bouder non plus hein ;-)

secondflore a dit…

Je cotise pleinement