jeudi 4 février 2010

Les listes du NPA pour les régionales abriteraient des ouvriers

"Et pourquoi pas des pauvres tant qu'on y est?" c'est par ce cri du cœur que Martine Aubry a commenté les dernières révélations sur les candidats du Nouveau Parti Anticapitaliste aux régionales de mars prochain. La veille déjà, elle avait estimé que la candidate voilée du Vaucluse avait "une tronche pas catholique". Aujourd'hui elle précise qu'elle n’aurait «pas accepté que sur les listes socialistes, il puisse y avoir un ouvrier» parce que «c’est une annonce d’une classe sociale qui doit rester du domaine privé et qui ne doit pas rentrer dans le champ de la République». «Quand vous êtes élu de la République, vous représentez tout le monde et vous n’avez pas besoin de montrer un signe ostentatoire qui relève du domaine privé. Donc tant que le PS sera le PS, il n'y aura pas de trace de cambouis sur nos listes!"

Ils se croient vraiment tout permis ces gens-là

Du côté de la majorité UMP, c'est le même son de cloche. Ainsi, Xavier Bertrand se déclare "choqué" et parle de "provocation" et "d'opportunisme électoral". "Dans notre démocratie, par tradition, ce sont toujours des hommes blancs, vieux et riches qui ont eu le pouvoir. Il est déshonorant et pour tout dire indécent de la part du NPA d'aller racoler des voix du côté des minorités. Mais l'extrême-gauche a t'elle encore de la dignité?"

Pas question, pourtant, pour Jean-François Copé de se laisser taxer de sectarisme. "Bien au contraire, l'UMP est un modèle d'ouverture". Et le député d'égrener la diversité du parti majoritaire : "Vous connaissez beaucoup de partis qui abritent à la fois des repris de justice tels Juppé, Balkany, Carignon, Tibéri, des homophobes comme Vanneste, des racistes comme Hortefeux, des handicapés comme Estrosi. Et je ne vous parle pas des catholiques intégristes et des fachos repentis. Hervé Novelli, un ex-FN, est même tête de liste. Alors les leçons de morale, pas pour nous, merci!" Et Brice Hortefeux de renchérir : "On a même mis quelques auvergnats en position non éligible. Mais attention, des auvergnats qui mangent du porc!"

Y'a même une charcutière au gouvernement

Du coup, la question électorale a fait son apparition dans le débat sur l'identité nationale. D'après le ministre de l'immigration Éric Besson, "l'abstention ne suffit plus à protéger la République de la menace des classes populaires. Nous n'aurons aucun tabou pour garantir la réélection de Nicolas Sarkozy". Et on évoque le retour du suffrage censitaire.

Le suffrage censitaire? Inutile, il y a les médias pour s'occuper de ça.

22 commentaires:

rue-affre a dit…

'tention faudrait pas y aller si fort si fin vous risquez de froisser la gauche décomplexée

Cobab a dit…

Ça devait arriver à force de laxisme. Il aurait fallu lutter sans faillir contre ce culturalisme socio-différentialiste qui menace l'État en interdisant dès son apparition le port de la casquette dans les lieux publics, les autobus et les poissonneries. Tout ces gens dont on ne voit pas les yeux*, ce déferlement de bâches dans les gares et de gapettes dans les bars, alors que nos ancêtres ont donné leur vie pour abolir la perruque, c'est quand même une régression effrayante. Je suis effrayé.

(* et qu'on ne me dise pas qu'il suffit de la porter à l'envers, surtout !)

Firmin a dit…

"Et je ne vous parle pas des catholiques intégristes et des fachos repentis."

Ouais d'ailleurs, amusez vous à compter les gens qui ont un jour fait partie d'Occident et qui sont aujourd'hui aux plus hautes fonctions, c'est assez troublant. Comme qui dirait une sur-représentation.

miles v a dit…

A propos de sur-représentation, vous avez remarqué combien les noms à particules sont nombreux chez nos dirigeants, ainsi ils représentent 50 % des présidents de la 5ème. (je n'ose plus dire république)

Marie-Georges Profonde a dit…

Héhéhé je ne connaissais pas ce blog, merci pour ce délectable billet !

mAt a dit…

C'est (encore une fois) la meilleure "réponse/réaction" à ce qui a remué les chaumières. Pauvre France....

Bravo, et merci (bien entendu)

tartif a dit…

Moué, la religion opium du peuple, c'est pas censé être quelque chose de droite hein...

Anonyme a dit…

Tellement bien vu ce bilet, merci !

Eric a dit…

Les Français ne sont pas encore prêt à accepter le pluralisme!

Darky a dit…

Voter pour quelqu'un qui ne porte pas de rolex est-il légal au moins ?

Hitlero-Grocho-Marxiste a dit…

Je suis pour le pluralisme, à conditions qu'ils soit de droite.

Anonyme a dit…

"Donc tant que le PS sera le PS, il n'y aura pas de trace de cambouis sur nos listes!"
Pouvez vous linkez la reférence/source de cette citation svp?

Manuela a dit…

Anonyme 13:14
M'enfin!Reprenez-vous!
Relisez,relisez,relisez encore.

Kelly-Eric a dit…

je ne dirais qu'une seule phrase : "rendez vous au http://www.marcfievet.com/article-tetes-de-listes-regionales-mode-d-emploi-44585697.html
et
http://www.marcfievet.com/article-les-regionales-comme-si-vous-y-etiez-keg-44366350.html
pour découvrir l'envers des médailles des têtes de listes."

Kelly-Eric Guillon

Science Lover a dit…

Bel article (comme d'hab).
Mais surtout, félicitations pour le sondage (encore mieux que d'habitude)!

Anonyme a dit…

Le suffrage censitaire existe déjà !
Quand on a beaucoup de sous, on peut décider de la politique de santé, de la politique culturelle, etc., via les dons, les galas de charité, les fondations.
Et ce d'autant plus que vous pouvez bénéficier de dégrèvements fiscaux pour ce faire.
Autrement dit, plus vous avez d'argent, plus vous pouvez choisir à quoi va servir votre contribution au budget de la Nation.
Et c'est pas le suffrage censitaire ça ?

Anonyme a dit…

Ce petit goût de citron qui reste sur les dents après la lecture de vos articles, se marie à merveille avec un vieux rhum agricole.
Merci pour votre promotion de l'alcolisme débridé.

Y

Aurel a dit…

Besancenot avec sa candidate voilée à tout de même fait
le jeu de Le Pen qui a
déclaré que la burqa aurait été
plus révolutionnaire.

Les extrêmes sont différents. L'extrême gauche est moins dangereuse que l'extrême droite. Mais des fois y a certains points communs. Les extrêmes c'est tellement dangereux pour la démocratie et paradoxale dans les idées qu'il vaut mieux voter utile.

boblemoche a dit…

J'ai pas compris le commentaire au dessus...
En tous cas bravo pour l'article, mais je me demande, en tant que fils d'arabe ouvrier, dois-je voter npa par intérêt de classe (en prévision du jour où on se verra comme une classe), ump pour avoir la place d'arabe que je mérite, ps par prostitution, ou pcf par bêtise?...
Le doute m'habite.

Jean-Pierre Martin a dit…

@Aurel : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

tu préfères donc voter extrême centre ? T'as pas l'impression qu'il y a un (tout petit) peu d'extrémisme à l'UMP ? au PS ? Tu penses vraiment (c'est-à-dire sans rigoler) que le PS et l'UMP forment la "démocratie" ? Sans déconner ?

Anonyme a dit…

Juste un "petit détail" sur la religion "opium du peuple" (formule fétiche de Marx) En général ceux qui se servent de la "formule" pour condamner le npa prouvent simplement qu'ils n'ont jamais lu une ligne de Marx. Qui explique que la religion est un "anti-douleur" et qu'en tant que telle elle a un effet double : antalgique et abrutissant. Mais le plus important n'est pas la douleur, mais ce qu'elle cache ! Et quand quelqu'un crie de douleur, seul le mauvais médecin se préoccupe qu'il prenne (ou pas) de l'opium. Le vrai médecin se charge plutôt de soigner la jambe blessée... C'est ce qu'essaye de faire (avec des fortunes diverses) le npa...

Anonyme a dit…

Et à ce qu'il paraîtrait, les listes du PS abriteraient même des socialistes.

Meuuunon, je plaisante...