vendredi 18 septembre 2009

Didier Lombard, PDG de France Télécom, s'est suicidé

Le corps du PDG de France Télécom a éte retrouvé sans vie ce matin au siège social du groupe. D'après les premières constatations du médecin du travail de l'entreprise, il se serait donné la mort en s'assénant une trentaine de coups de hache dans le dos. La thèse du suicide est donc incontestable.

Devinez où a fini le portable de Didier?

Qu'est ce qui a poussé ce brillant dirigeant à se donner la mort? Sa femme et ses enfants, sous le choc, affirment n'avoir pas vu venir le drame, décrivant un homme épanoui dans sa vie privée. "Il faisait plein de projets. Hier encore, il parlait de nous emmener en week-end à Dubaï, comme une famille normale". Mais son travail le préoccupait : "Ces dernières semaines, son job de chef d'entreprise s'est considérablement dégradé. Il avait une énorme pression. Les syndicats le harcelaient sans cesse, lui demandaient des comptes sur la gestion de l'entreprise. Il le vivait très mal". Un proche de la famille n'hésite pas à accuser : "Ses salariés l'ont tué. Il a été victime du harcèlement de ses employés, qui font régner la terreur dans l'entreprise. N'oubliez pas qu'il s'agit de fonctionnaires pour la plupart et syndiqués parfois! Chaque jour ils exigeaient plus de lui : alors qu'à la base il était formé pour contenter les marchés financiers, réduire les coûts, les effectifs, les syndicats le harcelaient pour qu'il améliore sa gestion des ressources humaines. Il n'a pas supporté cette destabilisation, ses repères étaient chamboulés". Jusqu'à l'irréparable?

Soucieux jusqu'au bout de la réduction des coûts, Didier Lombard a légué son corps à la cantine de France Télécom


Du côté des syndicats de France Télécom, le son de cloche est bien sûr très différent. D'après Jean-Paul, délégué CFDT, la polémique est vaine : "Je ne dis pas que le dialogue social est parfait dans l'entreprise, mais il est globalement apaisé. Ces allégations sont ridicules. Le suicide est un problème complexe, qui relève avant tout de la sphère privée. Je tiens à présenter à la famille toutes mes condoléances". Sous couvert de l'anonymat, certains salariés évoquent à demi-mot les problèmes personnels de la victime, parlant tour à tour "d'insuffisances sexuelles", de "fragilité psychologique" ou de "grosses pertes en bourse".

La piste privée reste d'ailleurs privilégiée par le CHSCT de l'entreprise, une thèse renforcée par la lettre laissée par Didier Lombard. Avant son geste fatal, Didier Lombard avait en effet recouvert son bureau d'inscriptions sans ambigüité en lettres rouge sang : "Tu vas crever charogne", "Tu vas payer pour les 23 ", autant de mea culpa qui dessinent un homme au passé trouble et rongé par le remord.

Conseil d'administration à France Télécom

Malgré tout, du côté du gouvernement, on "craint un effet de contagion" chez les patrons de grandes entreprises. Un ensemble de mesure (drap en papier déchirable, bureau individuel, réduction de charges, bouclier fiscal) va donc être mis en place pour prévenir une hécatombe au sein du MEDEF. Car on l'oublie trop souvent, derrière le chef d'entreprise conquérant, se cache bien souvent un homme à la sensibilité à fleur de peau.

19 commentaires:

Edelihan a dit…

Bravo.

Nicolas FROIDURE a dit…

Mouahahahahahaha ! Merci pour cette tranche de rire !

Chomp' a dit…

"d'insuffisances sexuelles" ... "grosses pertes en bourse".
En même temps ?

Comprends pô ...
....
;-)

z a dit…

héhéhé! excellent!

Lili a dit…

ah!ah!ah!ah!!!!

Ronald a dit…

Bel article.
En représailles, il serait bon de faire vivre les même conditions inhumaines à tous ses salariés !
ça leur fera les pieds de se vautrer un week-end par mois à Dubaï !

caracol a dit…

excellent ! bravo, et bravo pour ce blog remarquable !

Anonyme a dit…

Excellent !

nicolas a dit…

Hahahaha bravo!

regardez notre version ;)
http://jai-teste?fr

des pas perdus a dit…

Excellent

Mike Gallantsay a dit…

Superbe! Félicitations! Je découvre votre blog après avoir lu cet excellent papier dans Marianne et je sens que je vais me régaler!
Continuez! On les aura!

yelrah a dit…

Je propose une minute de silence, payé en heure sup cela va de soi si la pandémie perdure..

Anonyme a dit…

Ce type, cet espèce de Messier avec bretelles, mercenaire de l'EtatMedef espérant devenir un jour Kalife, a une rémunération, des relations, un réseau qui le soutiennent parfaitement, dans un cynisme totalitaire absolu.

Jamais il ne sera broyé par la machine. S'il se suicide ce sera, réellement, une "affaire privée", pour reprendre les termes que tu attribues avec tant de justesse, de finesse à la CFDT, grande légitimatrice de l'ordre pétainiste actuel, des ravages capitalistes sanglants qui s'exercent.

Merci d'avoir mis ça en évidence et chapeau à la plume, l'artiste.

Anonyme a dit…

en tant que salarié ft de droit privé,et ayant connu un collègue qui a sauté du 5et (de chez lui donc....c'est personnel evidement!!!),nous avons eu l'information 2 mois après son suicide.Les rh nous ont dit "nous avions oublié de vous donner l'information"(il etait en arret maladie).Ce qu'il y a de plus terrible dans cette boite, c'est que les gens, même d'en bas,prennent une once de pouvoir ils deviennent pour la plupart des flans modelés.Plus de personnalité si ce n'est de l'agression et abus de pouvoir,avec en théorie "tu ne bougeras pas les choses plus loin qu'à 20cm de ton bureau!", et "pas de vagues".Preuve à l'appuis,une responsable de 1014 suspectée de harcelement moral (peut-etre même jugée d'ailleurs sur Lyon) se retrouve gradée sur Paris.S'est écoeurant...on sait faire fermer leurs bouches aux grandes gueules (pas de promo,primes etc...),même acheter des colllaborateurs syndicalisés, etc...mais surtout on ne se débarrasse pas des personnes qui détruisent les autres à petit feu, on les valorise. Leur chance? des personnels en front qui croient et se battent pour une fierté, "France Telecom" qu'ils ont monté.J'ai fait 6ans d'agence,j'en suis parti en courant avant de me tirer une balle dans la tête.Avec SArko, c'est bien la même sauf qu'a se niveau, on est facilement à l'abri du besoin, ecraser les autres et partir avec des primes.Pourquoi se suicider? RELEVONS NOUS DE TOUT CELA POUR NOS GOSSES.REAGISSONS, DEFENDONS LA POSTE PAR EXEMPLE, SESSONS DE LAISSER CERTAINS PILLER LA FRANCE.

Infos.vaccins a dit…

Voici des conseils utiles pour combattre la loi martiale ,la dictature créée dans les états nations souverains par l' OMS, les lois illégales, et les vaccins toxiques et mortels.

Claudius a dit…

Aussi fort sinon plus qu'un article de BravePatrie ou un article de chez toi, sur le NouvelObs.com d'aujourd'hui, France Telecom envisage de faire construire des immeubles anti suicides. Les suicides ne seraient donc pas dûs au mal être des employés ou aux méthodes déplorables de management, mais seraient un problème architectural !

jean jacques a dit…

HUMOUR........... ORANGE

Julie a dit…

Bravo. Sous couvert d'un humour décapant,ce billet est une fine réaction sur la fracture entretenue entre salariés et gros (pardon) grand patron.

Anonyme a dit…

Bof c'est marant mais ça va pas loin.

Publions donc les noms des salauds de managers 'N+1' et 'N+2' et pas uniquement le nom du n°1.

Il n'y a pas de suicides.
Il n'y a que des crimes.

Il faut donc mettre les petits chefs aux pénal!!